Télescope à action rapide pour les objets transitoires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Télescope à action rapide pour les objets transitoires
Caractéristiques
Organisation
INSU (CNRS)
Altitude
1270 m
Site
Lieu
Coordonnées

TAROT est un télescope automatique destiné à la recherche des émissions rémanentes optiques des sursauts gamma. Il est situé sur le plateau de Calern, au nord de Grasse, en France. Un second exemplaire, TAROT-sud, a été installé sur le site de l'observatoire de La Silla au Chili.

Mode de fonctionnement[modifier | modifier le code]

TAROT est un télescope automatisé. En tant que tel, aucune intervention humaine n'est nécessaire pour conduire une observation. Les dépôts de requêtes d'observations sont traités par un ordinateur qui ordonnera ces observations suivant des priorités scientifiques données. TAROT étant dédié prioritairement aux sursauts gamma, toute requête d'observation de sursaut gamma sera traitée immédiatement. À l'inverse des télescopes normaux, TAROT observe un sursaut gamma pendant les premières 30 secondes dans un mode particulier, qui ne compense pas la rotation terrestre. Ce mode (trainée) permet d'obtenir une résolution temporelle supérieure à celle que peut atteindre un mode standard. À la fin des observations, les images sont calibrées et réduites automatiquement, laissant à l'opérateur humain la seule tâche de leur exploitation scientifique.

Autres cibles[modifier | modifier le code]

Un télescope automatique dédié au sursauts gamma est occupé en moyenne une trentaine de nuits par an. Le reste du temps (335 jours), outre les impondérables (pluie, vent trop fort, maintenance mécanique), ces télescopes réalisent d'autres études scientifiques. TAROT est impliqué dans le programme Hands on universe pour l'étude de l'astronomie à l'école et consacre de son temps libre pour l'observation du ciel par des classes scolaires d'Asie et d'Amérique (quand il fait nuit en France et jour dans ces pays) ; il est également impliqué dans les programmes de recherche des débris spatiaux conduits par le CNES.

En 2019, à la suite du l'évolution du Commandement Interarmées de l'Espace, devenant le Commandement de l'Espace, le Ministère de la Défense annonce que le téléscope TAROT sera développé et mis à contribution dans ce projet de par ses capacités de détection des débris spatiaux.[1],[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]