Institut de recherche en astrophysique et planétologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP)
Image illustrative de l'article Institut de recherche en astrophysique et planétologie

Création 2011
Siège Avenue du Colonel Roche (Toulouse)
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 43° 33′ 50.555″ N 1° 28′ 28.417″ E / 43.56404306, 1.4745602843° 33′ 50.555″ Nord 1° 28′ 28.417″ Est / 43.56404306, 1.47456028
Rattachement Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
Directeur Martin Giard
Disciplines astronomie, planétologie, géophysique
Effectif total 300
Site web Institut de recherche en astrophysique et planétologie

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP)

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

(Voir situation sur carte : Haute-Garonne)
Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP)

Géolocalisation sur la carte : Toulouse

(Voir situation sur carte : Toulouse)
Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP)

L'Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP) a été fondé au 1er janvier 2011, à la suite de la fusion de plusieurs laboratoires toulousains. Comprenant environ 300 personnels et étudiants l'IRAP est une Unité mixte de recherche (UMR 5277) du CNRS et de l'Université Paul-Sabatier (établissement de l'Université Fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées). L'IRAP est localisé à Toulouse et à Tarbes sur les campus de l'Observatoire Midi-Pyrénées. Les équipes scientifiques de l'IRAP mènent des recherches fondamentales pour comprendre l'Univers et les objets qui le constituent à partir d'observations et de modélisations. Ces études vont du centre de la Terre jusqu'au Big-Bang.

Activité[modifier | modifier le code]

Les domaines de recherche de l'IRAP portent sur l’étude et la compréhension de l'Univers et de son contenu : la Terre en tant que planète, l'environnement spatial ionisé de la Terre, le Soleil et ses planètes, les systèmes planétaires, les galaxies, les étoiles et le Big-Bang.

Les équipes de l'IRAP travaillent à l'élaboration des modèles et des théories mais développent également des instruments scientifiques complètement innovants qui sont installés sur les télescopes des grands observatoires internationaux (Pic du Midi de Bigorre, CFHT à Hawaï, ESO au Chili) ou embarqués sur des satellites, sondes interplanétaires ou ballons stratosphériques. Parmi ces projets, on peut citer :

Participations aux réalisations spatiales[modifier | modifier le code]

Exploration du système solaire[modifier | modifier le code]

Le rover Curiosity sur Mars

Hautes énergies, Univers froid, cosmologie, étoiles, exoplanètes[modifier | modifier le code]

Comparaison de la résolution des cartes du fond diffus cosmologique dressées à l'aide des instruments des satellites COBE, WMAP et Planck.
  • En exploitation :
    • INTEGRAL : responsable du développement du télescope gamma SPI
    • Odin : réalisation du spectromètre acousto-optique (AOS)
    • Herschel : réalisation du spectromètre HSR de l'instrument HIFI
    • Planck : contribution à l'instrument HFI

Participations à l'instrumentation des grands observatoires au sol[modifier | modifier le code]

Le Very Large Telescope européen, équipé de MUSE depuis 2014.

Organisation[modifier | modifier le code]

La recherche au sein de l'IRAP est structurée autour de cinq thèmes :

Liste des directeurs[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à l'IRAP[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Page officielle du projet PLATO [1].
  2. Page officielle du projet SPIRou [2].

Liens externes[modifier | modifier le code]