Syndrome de Brown-Séquard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brown-Séquard.
Diagramme explicatif du syndrome de Brown-Séquard:
* = Côté de la lesion
1 = Paralysie flasque
2 = Paralysie spastique et perte de la sensibilité aux vibrations, de la proprioception (sens des positions) et du tact fin
3 = perte de la sensibilité douloureuse et des sensations thermiques

Le Syndrome de Brown-Séquard est un syndrome neurologique consécutif à une atteinte de l'hemi-moelle[1]. Il se traduit par :

En d'autres termes, ce syndrome associe :

  • une atteinte motrice périphérique ipsilatérale (du même côté) à la lésion.
  • une atteinte motrice centrale ipsilatérale en dessous de la lésion.
  • une hyperesthésie ipsilatérale juste au-dessus de la zone anesthésique.
  • une hypoesthésie profonde proprioceptive, vibratoire et discriminative ipsilatérale sous la lésion.
  • une hyperesthésie controlatérale segmentaire à la lésion.
  • une hypoesthésie thermo-algésique (insensibilité tactile, douloureuse, et thermique) controlatérale sous la lésion.

Ce syndrome a été décrit en 1850 (et publié en 1851) par le neurologue Charles-Édouard Brown-Séquard[2]

L'hémi-section médullaire peut être provoquée par une syringomyélie, une tumeur ou un lésion traumatique.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Article « Syndrome de Brown-Séquard » sur le site anglophone « Who Named It? »
  2. C.-E. Brown-Séquard, « De la transmission croisée des impressions sensitives par la moelle épinière. », Comptes rendus de la Société de biologie, vol. 2,‎ 1851, p. 33-44


Sources[modifier | modifier le code]

  • Édouard Brissaud : «Le double syndrome de Brown-Séquard dans la syphilis spinale», in: Le progrès médical : journal de médecine, de chirurgie et de pharmacie, 1897, série 3, tome 6, 51, p. 457-463, Texte intégral

Sur les autres projets Wikimedia :