Suzanne Habert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Suzanne Habert
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Prononciation

Suzanne Habert (1559/1561-1633) est une poétesse française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Suzanne Habert est d'après La Croix du Maine, la fille de Pierre Habert et de Jacqueline de Montmillet[1]. Elle épousa Charles du Jardin, officier du Roi Henri III et demeura veuve à l'âge de 24 ans ; elle passait pour un prodige de science, et savait l'hébreu, le grec, le latin, l'italien, l'espagnol, la philosophie et même la théologie, ce qui lui acquit une grande réputation parmi les savants. Elle mourut en 1633 dans le monastère de Notre-Dame de Grace, à la Ville-l'Evêque près de Paris, où elle s'était retirée depuis près de 20 ans, laissant un grand nombre d'ouvrages manuscrits entre les mains d'Isaac Habert son neveu[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Œuvres poétiques (1582)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Léon Feugère, Les Femmes Poëtes au XVIe siècle, 1860
  • Henri Carton, Histoire des femmes écrivains de la France, 1866

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Evelyne Berriot-Salvadore, Les femmes dans la société française de la Renaissance, 1990.
  2. Dictionnaire historique-portatif, contenant l'histoire des patriarches…

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]