Souleymane Cissokho

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cissokho.

Souleymane Cissokho
Souleymane Cissokho aux Jeux olympiques d'été de 2016.
Souleymane Cissokho aux Jeux olympiques d'été de 2016.
Fiche d’identité
Nom complet Souleymane Diop Cissokho
Nationalité Drapeau de la France Français
Date de naissance (27 ans)
Lieu de naissance Drapeau du Sénégal Dakar
Taille 1,79 m (5 10)
Allonge 1,79 m (5 10)
Catégorie Poids légers à super-welters
Palmarès
  Professionnel
Combats 8
Victoires 8
Victoires par KO 6
Titres professionnels Champion de France poids super-welters (2019)
Titres amateurs Médaillé d'or aux Jeux de la Francophonie 2009 à Beyrouth (poids légers)

Médaillé de bronze aux Jeux olympiques d'été de 2016 (poids welters)

Dernière mise à jour : 17 février 2019

Souleymane Cissokho est un boxeur français né le à Dakar au Sénégal[1].

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Il est vainqueur des Jeux de la Francophonie 2009 à Beyrouth dans la catégorie des poids légers. Capitaine de l'équipe française de boxe amateur surnommée la Team Solide aux Jeux olympiques d'été de 2016, il remporte la médaille de bronze dans la catégorie des poids welters[2].

Souleymane Cissokho contre Romain Garofalo le 9 février 2019.

Souleymane dispute son premier combat professionnel face au hongrois Renato Goman le 22 janvier 2017, qu'il remporte par KO au premier round[3].

Le 9 février 2019, il devient champion de France des poids super-welters, au Palais des Sports de Paris, en battant Romain Garofalo par arrêt de l’arbitre au troisième round[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Palmarès professionnel[modifier | modifier le code]

Liste des combats professionnels de Souleymane Cissokho.

Tableau récapitulatif
8 combats 8 victoires 0 défaites
Avant la limite 6 0
Sur décision 2 0
Type de décision possible : KOTKO (KO technique) • UD (décision aux points unanime) • MD (décision aux points majoritaire) • SD (décision aux points partagée) • D (match nul) • NC (sans décision) • RTD (abandon)
Résultat Record Adversaire Type Round Date Lieu Notes
Victoire 8-0 Drapeau de la France Romain Garofalo TKO 3 (10) Drapeau de la France Paris Combat pour le titre de champion de France des poids super-welters
Victoire 7-0 Drapeau du Mexique Carlos Molina UD 10 (10) Drapeau de la France Paris
Victoire 6-0 Drapeau du Mexique Jose de Jesus Macias UD 10 (10) Drapeau de la France Paris
Victoire 5-0 Drapeau du Mexique Daniel Vega Cota KO 5 (8) Drapeau de la France Boulogne-Billancourt
Victoire 4-0 Drapeau de l'Espagne Jose Manuel Lopez Clavero TKO 7 (8) Drapeau de la France Boulogne-Billancourt
Victoire 3-0 Drapeau de l'Ukraine Dmytro Semernin KO 1 (8) Drapeau de la France Paris
Victoire 2-0 Drapeau de la Géorgie Giorgi Kerdikoshvili TKO 3 (6) Drapeau de la France Paris
Victoire 1-0 Drapeau de la Hongrie Renato Goman KO 1 (6) Drapeau de la France Paris

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aurélien Bouisset et Laurent Gudin, « Le batailleur de Stalingrad », L'Equipe,‎ , p. 34-35

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Souleymane Cissokho », sur espritbleu.franceolympique.com (consulté le 25 juin 2016).
  2. « Pas de finale pour Souleymane Cissokho (-69kg), médaillé de bronze », sur lequipe.fr (consulté le 16 août 2016).
  3. « K.O. en moins de 2 minutes pour Souleymane Cissokho », sur gqmagazine.fr, (consulté le 3 juin 2017).
  4. Souleymane Cissokho s'empare de la ceinture de champion de France des super-welters L’Équipe, 9 février 2019
  5. Décret du 30 novembre 2016 portant promotion et nomination
  6. « Yoka, Mossely, Deschamps, Le Fur, Mayer… : le palmarès complet des RMC Sport Awards », sur rmcsport.bfmtv.com, (consulté le 11 décembre 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]