Sottisier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un sottisier est un "recueil de sottises, et spécialement de sottises ou de platitudes échappées à des auteurs connus"[1]. "Recueil, collection de sottises, de bévues, de phrases ridicules relevées dans la presse ou sur les ondes, chez des écrivains, des personnes célèbres, etc." [1].

Le mot "bêtisier", donné pour synonyme, prend actuellement un sens plus large que "sottisier" : il inclut les comportements, la télévision, il ne concerne pas seulement des auteurs connus. "Bêtisier" : "collection d'extraits d'enregistrements ratés, de bévues, gaffes et d'autres situations comiques" (Wiktionary).[2]. "Sottise implique non seulement un défaut d'intelligence, mais aussi un défaut de jugement, un travers de l'esprit fréquemment accompagné de présomption. La bêtise suppose soit un manque d'intelligence soit de l'ignorance."[2]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lucien Rigaud, Dictionnaire des lieux communs de la conversation, du style épistolaire, du théâtre, du livre..., 1881.
  • Gustave Flaubert, Bouvard et Pécuchet, suivi de : le Sottisier, ou spécimen de tous les styles, le Dictionnaire des idées reçues, le Catalogue des idées chic, préface et notes de Charles Haroche, Genève, 1957, XXVI-399 p. Le roman, imaginé dès 1872, inachevé, est posthume (1881). Le Dictionnaire des idées reçues est posthume (1913).
  • Gustave Flaubert, Le sottisier, intro. Bruno de Cessole, Nil, 1995, 287 p.
  • Philippe Mignaval, Le sottisier des journalistes, Éditions Hors Collection, 1998, 173 p., rééd. 2004.
  • Philippe Mignaval, Tous les clichés du cinéma, Éditions Fetjaine, 2012.
  • Violaine Vanoyeke, Philippe Engerer, Le sottisier des politiques, Éditions Hors Collection, 2007, 198 p.
  • Guy Bechtel et Jean-Claude Carrière, Dictionnaire de la bêtise et des erreurs de jugement, Robert Laffont, coll. "Bouquins", éd. aug. 1998, XV-490 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Petit Robert. Dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française, 1990, p. 1838.
  2. René Bailly, Dictionnaire des synonymes de la langue française, Larousse, 1971, p. 83.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]