Guy Bechtel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bechtel.
Guy Bechtel
Description de l'image Portait_de_guy_bechtel.jpg.
Naissance (87 ans)
Strasbourg
Nationalité Française
Pays de résidence France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français

Guy Bechtel, né le , essayiste, journaliste, historien et biographe, est un homme de presse et d’édition.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses premières classes à Strasbourg, sa ville natale (Gymnase protestant), il poursuit ses études à Paris (lycées Henri IV et Lakanal, Sorbonne, Institut d’études politiques, Ecole pratique des hautes études EHESS). Il est licencié ès lettres, diplômé d’études supérieures de philosophie et docteur en histoire (thèse de démographie historique sur le Languedoc au XVIIIe siècle, dirigée par Emmanuel Le Roy Ladurie)

Tout en poursuivant ses travaux universitaires sur le Languedoc, il collabore à de nombreux journaux et revues (La Table ronde, L’Express, Paris-Match, Marie France, Le Figaro).

Après quelques romans de jeunesse, il consacre ses recherches historiques aux grandes peurs qui agitèrent la fin du Moyen Âge et le début des Temps modernes, il publie en particulier sur l’intolérance religieuse (avec des ouvrages sur la femme au Moyen Âge, la confession dans l'Église, l’anti-féminisme chrétien) et sur la naissance du livre imprimé (avec son Gutenberg et l’invention de l’imprimerie, Fayard, 1992, couronné par l’Académie française).

En collaboration avec son condisciple de khâgne, Jean-Claude Carrière, il donne également divers livres destinés à un plus large public, comme le Livre des Bizarres et un ouvrage maintes fois réédité, le Dictionnaire de la bêtise, qui montre en des milliers de citations signées des plus grands noms comment, à toutes époques, les idées nouvelles, littéraires ou scientifiques, furent rejetées.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ouvrages de Guy Bechtel
  • Les Melons, roman, Robert Laffont, 1956
  • L'Unique Objet, roman, Robert Laffont, 1957
  • En sortir ou pas, Robert Laffont, 1960
  • Laval, vingt ans après, Robert Laffont, 1963
  • Le Siècle de Tégédor, roman, Robert Laffont, 1963 ; rééd. 2008 et 2016
  • Paracelse, biographie, CAL, 1970
  • Sorcellerie et Possession, CAL, 1972
  • Les grands livres mystérieux, CAL, 1974
  • 1907, la grande révolte du Midi, Robert Laffont, 1976
  • Un village du Languedoc au XIXème siècle, SAHHCH, 1981
  • Mensonges d'enfance, autobiographie, Robert Laffont 1986
  • Gutenberg et l'invention de l'imprimerie, Fayard, 1992
  • La Chair, le Diable et le Confesseur, Plon et Pluriel, 1994
  • La Sorcière et l’Occident, Plon et Pocket, 1997
  • Notules sur l’art de distinguer les ouvrages de Stanislas de Guaira, L'intersigne, 1998
  • Les quatre femmes de Dieu, Plon et Pocket, 2000
  • Délires racistes et savants fous, Plon et Pocket 2002
  • Catalogue des gothiques français, 1476-1560, Giraud-Badin, 2010
  • Colombières sur Orb au XXe siècle, SAHHCH, 2016.
Ouvrages écrits avec Jean-Claude Carrière
  • Dictionnaire de la bêtise, 1965, Robert Laffont - contient 2 500 extraits de textes[1]
    • édition revue et augmentée en 1983 - contient 3 500 extraits de textes, jusqu'aux années 1980[1]
  • Le Dictionnaire des révélations historiques et contemporaines, Plon, 1999
  • Dictionnaire de la bêtise, suivi du Livre des bizarres, Robert Laffont, coll. Bouquins, 1991 ; rééd. 2014
Traductions
  • La Cité des abeilles (City of the Bees), de Frank Stuart, Laffont, 1955
  • Le Joueur, de Fiodor Dostoïevski, Bibliothèque mondiale, 1955
  • Le Rapport du capitaine Pax (Bericht von der Furchtbarkeit und Grösse des Männer), de Joachim Fernau, Laffont, 1957
  • La Nuit du Mur (Kalterwinter im August), de H. Zolling, Laffont, 1967
Introductions, présentations, adaptations

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Préface de l'édition revue et augmentée, p. VIII et p. XIV.

Liens externes[modifier | modifier le code]