Sogiontiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sogiontiques
Image illustrative de l’article Sogiontiques
La ville de Segusterone près du territoire des Cavares, Table de Peutinger (IVe s.)

Villes principales Sisteron
Région d'origine Alpes du Sud
Région actuelle Alpes-de-Haute-Provence
Frontière Voconces
confédération cavare
Le Trophée d'Auguste à La Turbie, 2014.

Les Sogiontiques (Sogionti) sont un peuple gaulois implanté dans les Alpes du Sud, avec pour ville principale Segustero (Sisteron).

À l'origine, ils formaient une fédération avec les Voconces. Auguste les soumit à l'autorité romaine en 14 av. J.-C.. Leur nom est mentionné sur le Trophée d'Auguste à La Turbie.

Lors de l’organisation des provinces par Auguste, ils restent dans la civitas des Voconces, dont ils sont détachés au IIe siècle pour former la civitas Segestericorum, en Narbonnaise seconde[1].

Leur territoire s’étendait à l’ouest des cours supérieurs de l’Ouvèze et de l’Aygues jusqu’au cours moyen de la Durance, qu’il contrôlait jusqu’aux alentours du confluent avec le Verdon. Ils peuplaient également la montagne de Lure et l’espace entre celle-ci et la Durance[1].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Brigitte Beaujard, « Les cités de la Gaule méridionale du IIIe au VIIe s. », Gallia, 63, 2006, CNRS éditions, p. 17-18

Voir aussi[modifier | modifier le code]