Sinha Laksmiswar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sinha Laksmiswar
Sinha Lakshmiswar.jpg
Photo de Sinha Laksmiswar en Suède vers 1930
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
SantiniketanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Autres informations
Maître

Sinha Laksmiswar, (né le 6 juin 1905 à Rarisal, dans le Nord-Est de l'Inde - mort le 22 avril 1977 à Santiniketan, Inde) était un espérantiste indien, enseignant les travaux manuels éducatifs à Santiniketan, Bengale. Il était un disciple et un ami de Tagore, espérantiste reconnu en Asie.

Découverte de l'espéranto en Suède[modifier | modifier le code]

Envoyé en Suède en 1928-29 il étudia les travaux manuels éducatifs. En 1928 pendant un séjour à Stockholm il devint espérantiste, passa tous les examens de la fédération suédoise d'espéranto (eo). À l'initiative de Ernfrid Malmgren (eo) en septembre 1929 il entama une tournée de conférences. En Suède il parcourut plus de 10 000 km, fit plus de 200 conférences devant plus de 30 000 personnes, et aussi deux fois à la radio[1]. En automne 1930 il fit une tournée en Estonie et en Lettonie[2], puis pendant deux mois en Pologne, 40 conférences dans 22 villes devant près de 8000 personnes. En août 1931 il retourna en Inde, où il travailla pour l'espéranto en écrivant des articles et devint délégué principal de l'association mondiale d'espéranto.

Actions pour l'Inde[modifier | modifier le code]

En automne 1933 il revint en Suède. En 1936 parut son ouvrage Hindo rigardas Svedlandon (Un Indien regarde la Suède). Sa traduction de sept récits de Tagore Malsata ŝtono (Une pierre affamée) ouvrit en 1961 la Serio Oriento-Okcidento[3].

Le résultat de ses efforts pour créer un mouvement espérantiste en Inde fut la fondation de l’Institut bengali d'espéranto en 1963, année où parut sa brochure en bengali Esperanto-movado (Mouvement espérantiste). La société d'édition en espéranto (eo) publia en 1966 en Suède l'autobiographie de Sinha Jaroj sur tero (Des années sur terre). Le dernier ouvrage de Sinha parut en 1974 : Facila Esperanta lernolibro (Manuel d'Espéranto facile), en bengali.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sivaĝi petit drame historique original, 1928
  • 3 Bengalaj fabeloj La dio, la malriĉulo kaj la mirindaj potoj; Fakiro kaj princo; Kio estas saĝo?; (Fables bengalis. Le dieu, le pauvre et les pots miraculeux; Fakir et prince; Qu'est-ce que la sagesse? ), 1930 (traduits aussi en suédois), (ISBN 91-7303-111-9)
  • Kaj ĉio restas penso, sed ne faro, (Et tout reste pensée et non action) 1931 (brochure sur l'intercompréhension entre les hommes)
  • Hindo rigardas Svedlandon, (Un Indien regarde la Suède) Lakshmiswar Sinha, Préface de Björn Collinder, Stockholm : Eld. Soc. Esperanto = Förlagsföreningen Esperanto, 1936 (dans les archives de CDELI), 200 p. : ill., portr. ; 22 cm RERO : R003698615
  • Tagore: Malsata ŝtono (Une pierre affamée), Malmö : Eldona Societo Esperanto, Serio Oriento-Okcidento 1, 1961 (récits traduits du bengali), (dans les archives de CDELI) RERO : R003147585
  • Esperanto-movado (Mouvement espérantiste) 1963 en bengali
  • Jaroj sur tero (Des années sur terre), Malmö : Eldona Societo Esperanto, 1966 (autobiographie), (dans les archives de CDELI) RERO : R003789761
  • Facila Esperanta lernolibro (Manuel d'Espéranto facile) 1974 (en bengali)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. „Jubilea Matrikulo“ de la fédération suédoise d'espéranto (eo)
  2. HdE (eo).
  3. série de chefs-d'œuvre de la littérature mondiale publiés par l'association monidale d'espéranto sous l'auspice de l'UNESCO, à raison d'un titre par an

Liens externes[modifier | modifier le code]