Simone Collet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Simone Collet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
Nationalité
Activités

Simone Collet, née le 4 février 1948, à Champéry (Valais)[1], est une journaliste, écrivain, poète et dramaturge vaudoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Simone Lugon‑Moulin naît le 4 février 1948, à Champéry, dans le canton du Valais. Elle reçoit une formation de correctrice et de journaliste. Elle écrit d’abord des recueils de poèmes, puis une trentaine d’œuvres dramatiques, pour la radio et la scène. En juin 1977, Domingos Semedo crée au Théâtre « Les Trois Coups », à Lausanne, La Gare est de l’autre côté du fleuve. Les décors sont de Franciska Kradolfer et la pièce est interprétée par Domingos Semedo, Marie-Lise Baillod, Gilbert Jolliet, Gil Thibault et Gabrielle Madrassi[2]. À partir de 1978, Simone Collet est secrétaire de la Société suisse des auteurs, où elle défend le statut de l’auteur dramatique auprès de la Fédération suisse des sociétés théâtrales d’amateurs. Le monologue L’Étrange Assomption de la Mère Jeanne est créé, par Jean-Pierre Duchoud, en mai 1983, au « Théâtre de la Grenette », à Vevey. Dans ce même théâtre, elle met en scène, avec Gil Pidoux, La Maison des bains, le 8 février 1995[1].

À partir de 1984, elle est sollicitée par des groupes de comédiens amateurs pour écrire de grandes fresques dramatiques et légendaires, souvent jouées en plein air, dans des décors naturels, comme, en Valais, La Révolte des lavandières, sur l’Alpe de Solalex, le 11 août 1984, ou L’Ortie sauvage, à Fionay, le 25 juillet 1986. Ces deux spectacles sont présentés par Gérard Demierre. Après 1985, Simone Collet met en scène elle-même plusieurs de ses textes, dont Les Enfants du bisse, drame villageois sur la xénophobie dans les années 1940, avec les Amateurs Associés de Riddes, le 8 septembre 1999. Elle est aussi librettiste, entre autres pour Chapiteau blues, à Antagnes, sur une musique de René Vuadens (1985), et pour L’Aragne, réalisée à Fribourg, avec une musique de Jean-Claude Charrez (1996)[1].

Simone Collet exerce la profession de journaliste. Elle collabore à des journaux romands[3], notamment pour les rubriques agricoles et celles en relation avec la promotion et la défense du patrimoine et des traditions populaires. Elle est rédactrice à l'Agence d’information agricole romande[4].

Également écrivain, Simone Collet est l'auteur d'ouvrages en prose et de recueils de poésie, mais se consacre essentiellement au théâtre : elle compte à son actif une centaine de pièces, diffusées sur les ondes ou portées à la scène, allant du monologue à la comédie musicale, en passant par l'évocation historique et le récit légendaire. Elle se passionne également pour la mise en scène. Ses thèmes de prédilection sont le fantastique et l'histoire des petites gens « dans le fracas de l'histoire des puissants ».

Écrivain public, Simone Collet rédige des ouvrages pour des associations, des entreprises ou des responsables de communes ou de régions, qui souhaitent célébrer l'histoire et le génie d'un lieu, ainsi que les troupes théâtrales souhaitant monter une création « sur mesure ».

En 2011, elle est membre du jury du Prix de Littérature de l'Association vaudoise des Écrivains[5].

Simone Collet est membre de la République trisalpine des arts et des lettres. Elle vit à Pully, dans le canton de Vaud[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Simone Collet compte à son actif plusieurs prix et distinctions.

  • 1969 - Prix de la Société des poètes et artistes de France, pour Cris et silence.
  • 1977 - Lauréate du concours Prométhée, pour Le Sacre des rats.
  • 1983 - 2e prix international des radios francophones, pour L’Étrange Assomption de la Mère Jeanne.
  • 1984 - 1er Prix Simone Rapin de théâtre fantastique, pour La gare est de l'autre côté du fleuve.

Une barque pour les étoiles[modifier | modifier le code]

Cette œuvre dramatique et musicale pour chœurs mixtes, chœur d'enfants, cantatrice, orchestre, comédiens, danseuses et magicien, est créée en novembre 1998, à Cully, pour l'inauguration de la salle Davel[6].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Musique : René Falquet.
  • Livret et mise en espace : Simone Collet.
  • Direction musicale : Jacques Mottier, assisté de Carole Fouvy.
  • Costumes : Hélène Fonjallaz.
  • Décors : François Vaillancourt et Hélène Fonjallaz.
  • Chœur mixte d'Epesse.
  • Chœur mixte de Cully.
  • Chœur mixte de Lourtier.
  • Petit Chœur des Ruvines.
  • Waltrick, magicien.
  • Murielle Schorno, cantatrice.
  • Laure Schir, chorégraphe.

Résumé[modifier | modifier le code]

Au terme des trois années glaciales qui suivent l'explosion du volcan indonésien Tambori, un barrage de glace, qui s'était formé au Giétroz, au fond du Val de Bagnes, retenant un gigantesque lac, se rompt sous la pression. A 16 h 30, le 16 juin 1816, une énorme vague déferle sur la vallée, balayant tout sur son passage. En quatre minutes, le fleuve atteint Martigny, emporte les ponts de la ville et se jette dans le Rhône. La vague, formée dans le lac Léman, a encore un mètre de hauteur, lorsqu'elle atteint Genève, à 23 h[6].

A Cully, les sapins, arrachés aux flancs du Val de Bagnes, sont une providence pour les habitants, qui sortent de trois années de famine, dues au déréglement climatique. Cependant, émus par la détresse des montagnards valaisans, ces habitants font don, aux Bagnards survivants, de la recette de la vente de ce bois. L'histoire romancée de Lisa et de Louis, les amoureux, d'Ignace, le bûcheron, emporté par sa passion, d'Euphrosine, la sorcière, de Germaine, Henri, Jean, Juliette, Gustave et des autres, rend hommage à cet acte de solidarité[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1969 - Cris et silence - poèmes, Paris (France), éd. Jean Grassin.
  • 1972 - Barbecue - pièce en un acte, éd. Simone Collet.
  • 1973 - Sables - poème graphique, La Chaux de Cossonay, éd. Fernand Parisod.
  • 1974 - L'Echelle - comédie en un acte, éd. Simone Collet.
  • 1977 - Magnum - texte poétique
Paris (France), éd. Le Cherche-Midi.
Paris (France), éd. Saint-Germain-des-Prés.
  • 1980 - Catarrhe - textes poétiques, Lausanne (Suisse), éd. Profils.
  • 1977 - Sabbat Mater - textes poétiques
coll. Les Paragraphes Littéraires de Paris, éd. J. Millas Martin.
1980 - Lausanne (Suisse), éd. Profils.
  • 1981 - Utopie an I - comédie musicale, musique de René Falquet, créée à Montreux.
  • 1982 - La Cage aux clowns - comédie musicale, musique de Roger Baudet, créée à Lausanne.
  • 1983 - L'Aragne - comédie musicale, musique de Jean-Claude Charrez, Lausanne (Suisse), éd. du Sauvage, créée à Fribourg en 1996.
  • 1984 - La gare est de l'autre côté du fleuve - drame théâtral, Répertoire 2, coll. Théâtre vivant, Lausanne (Suisse), éd. L'Age d'Homme, broché, [lire en ligne].
  • 1984 - La Révolte des lavandières - comédie, créée sur l’Alpe de Solalex le 11 août 1984.
  • 1984 - L'Etrange assomption de la mère Jeanne - monologue, créé à Vevey en mai 1983, adaptation radiophonique diffusée par les Radios suisses romande et italienne.
Lausanne (Suisse), éd. Sans Frontières.
Lutry, éd. Jean-Marie Bouchain.
  • 1984 - Lundi, la mer - monologue, Lausanne (Suisse), éd. Sans Frontières, créé à Vevey en 1990, adaptation radiophonique diffusée par les Radios suisses romande et italienne.
  • 1986 - L'Ortie sauvage - évocation historique musicale, musique d'Anand Deepen, création à Fionay (Val de Bagnes), le 25 juillet 1986.
  • 1988 - La petite fille aux allumettes - comédie musicale, musique d'Anand Deepen, créée à Morges.
  • 1989 - Il pleut dans la fontaine - évocation historique musicale, créée à Villeneuve.
  • 1989 - Les Oiseaux de l'espoir - féérie pour accordéons, créée à Yverdon-les-Bains.
  • 1990 - Perceneige à New York - évocation historique musicale, créée au Val d'Illiez.
  • 1990 - Un Orchestre dans le plafond - comédie musicale, musique de Bernard Schulé, créée à Pully.
  • 1991 - L'Eau et la Pierre - évocation historique musicale, musique de Patrick Bron, créée à La Tour-de-Peilz.
  • 1992 - Moi, Frédéric de Haldimand, général ! - évocation historique musicale, créée au Château de Champittet.
  • 1995 - La Maison Des Bains - monologue, coll. Théâtre suisse, éd. L'Age d'Homme, 79 p., (ISBN 282510583X), (ISBN 9782825105832), [lire en ligne], créé à Vevey le 8 février 1995.
  • 1996 - Les Chiens - drame théâtral, Lausanne (Suisse), éd. Société suisse des auteurs.
  • 1996 - Les Côteaux du soleil - évocation historique musicale, créée à Vétroz.
  • 1998 - La vague ensorcelée - évocation historique musicale, musique de René Falquet, créée à Cully.
  • 1998 - Prochain arrêt, l'Afrique ! - monologue, Lausanne (Suisse), éd. Société suisse des auteurs.
  • 1998 - Une barque pour les étoiles - comédie musicale pour chœurs mixtes, chœur d'enfants, cantatrice, orchestre, comédiens, danseuses et magicien, musique de René Falquet, créée à Cully en novembre 1998.
  • 1999 - Chapiteau blues - comédie musicale, musique de René Vuadens, Lausanne (Suisse), éd. Société suisse des auteurs, créée à Antagnes en 1995.
  • 1999 - Christophe et le voyage - comédie pour enfants, Lausanne (Suisse), éd. Société suisse des auteurs.
  • 2000 - Le mulet valaisan - Chapelle-sur-Moudon, éd. Ketty & Alexandre, 140 p..
  • 2001 - « Introduction » à Moi, Charles Henri Rodolph Duterreaux, enfant vaudois de la Révolution française, de Charles Duterreaux - avec Paul Hugger, Lausanne (Suisse), éd. d'en bas, p. 11—16, (ISBN 2-8290-0260-1), 89 p., [lire en ligne].
  • 2008 - En voiture s'il vous plaît ! - sketches ferroviaires, éd. Société suisse des auteurs.
  • 2011 - « Catherine Cherix Favre ou l’écriture incandescente » - postface à La Source des Conflits, de Catherine Cherix Favre, éd. Plaisir de Lire.
  • A la recherche de Sourabaya - drame.
  • Café du Coin - comédie à saynètes.
  • Chant pour un quasar - pièce radiophonique, diffusée par la Radio suisse romande.
  • De sel et d'écume, poèmes.
  • Die Windrose - La rosa dals vents - La rosa dei venti - La rose des vents - avec Thomas Hürlimann.
  • La chasse aux éléphants - comédie pour enfants.
  • Le Cheval bleu - pièce radiophonique, diffusée par les Radios suisses romande et italienne.
  • Le Lion est mort demain - pièce radiophonique, diffusée par la Radio suisse romande.
  • Le Rendez-vous d'Izmir - pièce radiophonique, diffusée par la Radio suisse romande.
  • Le Sacre des rats - drame.
  • Sourabaya - pièce radiophonique, diffusée par les Radios suisses romande et italienne.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Simone Collet – Theaterlexikon.
  2. Simone Collet, La gare est de l'autre côté du fleuve, Lausanne (Suisse), L'Age d'Homme, coll. « Théâtre vivant / Répertoire 2 », , broché (lire en ligne), p. 7.
  3. a et b Simone Collet - Wikivalais.
  4. [1].
  5. simone collet : Ecrivain de la comédie romande.
  6. a, b et c Simone Collet.

Références[modifier | modifier le code]