Sigismond de Prusse (1864-1866)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sigismond de Prusse

Franz Friedrich Sigismund, né le à Potsdam et mort le dans cette même ville, est un prince impérial issu de la maison de Hohenzollern. Fils de l'empereur Frédéric III et frère cadet de l'empereur Guillaume II, il est également le petit-fils de l'empereur Guillaume Ier et de la reine Victoria.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Sigismond est le quatrième enfant du prince royal Frédéric-Guillaume (1832-1888) et Victoria du Royaume-Uni (1840-1901). Il a sept frères et sœurs dont trois naissent après sa mort. Au sein de sa fratrie, on compte notamment le futur empereur Guillaume II (1859-1941[1],[2]).

Caractère[modifier | modifier le code]

Sigismond nait au Nouveau Palais de Potsdam[3]. Il s'attire les préférences de sa mère qui le juge plus intelligent que ses frères et sœurs. Cette dernière croit son fils destiné à un grand avenir et se permet de l'allaiter elle-même (tâche ordinairement réservée aux nourrices).

Maladie et mort[modifier | modifier le code]

Le , le rince royal part rejoindre le front austro-prussien et emmène avec lui les médecins les plus réputés du royaume. Quelques jours plus tard, Sigismond, alors âgé de vingt-et-un-mois, développe des troubles de l'alimentation et du sommeil. Son état se dégradant d'heure en heure, la princesse royale décide de faire ausculter l'enfant. Une méningite est diagnostiquée. Le prince meurt le [4].

Informé du décès de son fils par sa mère, la reine Augusta, le prince royal s'interdit de se rendre aux obsèques et le fait savoir à son épouse dans une lettre où il lui explique que son rôle de soldat prime sur les raisons personnelles. Cela provoque de vives tensions au sein du couple princier. Quelques jours plus tard, Sigismond est inhumé au sein de la Friedenskirche de Potsdam.

Il est le premier des nombreux petits-enfants de la reine Victoria à mourir (près de 115 ans avant sa cousine Alice d'Albany).

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Hannah Pakula, An Uncommon Woman, Simon and Schuster, (ISBN 9780684842165, lire en ligne)
  2. « Prince Sigismund of Prussia (1864-1866) - French... », sur www.findagrave.com (consulté le 22 mai 2018)
  3. (en-US) « Prussian Royals | Unofficial Royalty | Page 2 », sur Unofficial Royalty (consulté le 22 mai 2018)
  4. Brigitte Gastel Lloyd, « Biography of Prince Sigismund of Prussia (1864-1866) », sur brigittegastelancestry.com (consulté le 22 mai 2018)