Shin Jung-hwan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans ce nom coréen, le nom de famille, Shin, précède le nom personnel.
Shin Jung-hwan
Surnom Miss Shin, Fried Chicken et Narrow Shoulders
Naissance (40 ans)
Séoul, Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Nationalité Drapeau de la Corée du Sud Sud-coréen
Profession Humoriste
Autres activités Chanteur, comédien, animateur de télévision
Shin Jung-hwan
Hangeul 신정환
Hanja 申廷焕
Romanisation révisée Sin Jeong-hwan
McCune-Reischauer Sin Chong-hwan

Shin Jung-hwan (신정환), est un chanteur, comédien et animateur de télévision sud-coréen né le à Séoul (Corée du Sud). Il est connu pour avoir été membre des groupes Roo'ra et Country Kko Kko.

Biographie[modifier | modifier le code]

Début[modifier | modifier le code]

En 1994, Shin Jung-hwan fait ses débuts en tant que chanteur du groupe Roo'ra. En 1995, il le quitte pour accomplir son service militaire obligatoire et est remplacé par Chae Ri-na. Il apparaît avec le groupe sur une ou deux reprises en 1995 et à nouveau en 1997, mais n'est pas présenté comme un membre.

Controverse[modifier | modifier le code]

Affaire de paris illégaux[modifier | modifier le code]

Le 10 novembre 2005, à Séoul, Shin Jung-hwan est arrêté dans le quartier de Apgujeong-dong dans le bar d'un casino lors d'une partie de jeu de cartes Baccara qu'il pratiquait illégalement[1]. Les employés et les clients du bar ont également été arrêtés pendant l'enquête[2].

Affaire aux Philippines[modifier | modifier le code]

En septembre 2010, sans prévenir, Shin Jung-hwan n'a pas assisté à l'un de ses programmes télévisés. Plus tard, il expliqua qu'il était hospitalité à Cebu aux Philippines pour la dengue. Mais il s'est avéré que c'était un mensonge. Les médias sud-coréens ont déclaré qu'il ne pouvait pas retourner en Corée du Sud parce qu'il avait joué aux Philippines et avait perdu son argent ainsi que son passeport[3].

Le 20 janvier 2011, il retourne en Corée du Sud. Il est inculpé pour jeux illégaux ainsi que pour abus de passeport. Le tribunal l'a condamné à huit mois de prison. Le 23 décembre 2011, il est mis sous liberté conditionnelle grâce à Lee Sung-jin[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ko) http://news.naver.com/main/read.nhn?mode=LSD&mid=sec&sid1=001&oid=132&aid=0000007799&
  2. (ko) http://news.naver.com/main/read.nhn?mode=LSD&mid=sec&sid1=106&oid=016&aid=0000191185
  3. (ko) http://news.naver.com/main/read.nhn?mode=LSD&mid=sec&sid1=106&oid=022&aid=0002225071
  4. (ko) http://media.daum.net/entertain/enews/view?cateid=100030&newsid=20110603101518513&p=starnews