Shigella flexneri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Shigella flexneri Gram.jpg

Shigella flexneri est une espèce de bactéries en forme de tige du genre Shigella, responsable d'une shigellose. Son nom a été donné pour rendre hommage à Simon Flexner qui a isolé la bactérie dans les selles d'un malade.

Classification[modifier | modifier le code]

Quinze sérotypes ont été décrits, dépendant du type de lipopolysaccharide O[1], plusieurs ayant une immunogénicité croisée[2]. Les souches sont endémiques dans certaines régions, avec acquisition d'une résistance aux antibiotiques mais avec peu d'extension géographique[3].

Pathogénie[modifier | modifier le code]

Shigella flexneri secrète plusieurs entérotoxines, ShET1, ShET2, PiC et SepA[4], provoquant une diarrhée acqueuse.

En médecine[modifier | modifier le code]

Elle est responsable des deux-tiers des shigelloses en Afrique et en Asie[5]. La transmission se fait par contamination fécale mais elle peut être par voie sexuelle (sérotype 3a chez les homosexuels hommes[6]).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kotloff KL, Riddle MS, Platts-Mills JA, Pavlinac P, Zaidi AK, Shigellosis, Lancet, 2018;391:801–812
  2. Noriega FR, Liao FM, Maneval DR, Ren, S Formal SB, Levine MM, Strategy for cross-protection among Shigella flexneri serotypes, Infect Immun, 1999;67:782–788
  3. Connor TR, Barker CR, Baker KS et al. Species-wide whole genome sequencing reveals historical global spread and recent local persistence in Shigella flexneri, Elife, 2015;4:e07335
  4. Faherty CS, Harper JM, Shea-Donohue T et al. Chromosomal and plasmid-encoded factors of Shigella flexneri induce secretogenic activity ex vivo, PLoS One, 2012;7:e49980
  5. Livio S, Strockbine NA, Panchalingam S et al. Shigella isolates from the global enteric multicenter study inform vaccine development, Clin Infect Dis, 2014;59:933–941
  6. Baker KS, Dallman TJ, Ashton PM et al. Intercontinental dissemination of azithromycin-resistant shigellosis through sexual transmission: a cross-sectional study, Lancet Infect Dis, 2015;15:913–921


Liens externes[modifier | modifier le code]