Shari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shari (homonymie).

Le shari est une technique qui vise à mettre en valeur la forme du tronc, en l'écorçant partiellement. Cette technique est réservée aux amateurs chevronnés maîtrisant bien la culture des bonsaïs.

Un arbre ayant subi un shari.

Outils[modifier | modifier le code]

Technique[modifier | modifier le code]

La technique consiste en deux incisions sur le tronc de bas en haut à l'aide d'un ciseau à bois, afin d'enlever une bande d'écorce qui doit s'amincir en allant vers la cime et bien suivre le fil du bois.

Une attention toute particulière doit être donnée à ce que les canaux qui alimentent en sève les branches supérieures ne soient pas coupés.

Tout ceci s'effectue par étapes successives, sur plusieurs saisons, afin de ne pas fatiguer l'arbre. L'élargissement de la zone écorcée doit se faire progressivement.

Traitement[modifier | modifier le code]

Après le Shari, le mastic doit s'appliquer sur les lèvres de l'écorce pour aider la cicatrisation et du liquide à JIN sur la partie dénudée. (le liquide à JIN protège le bois contre la pourriture et donne un aspect "naturel" par sa couleur blanche.

Arbres sur lesquels pratiquer le shari[modifier | modifier le code]

Le shari est presque exclusivement réservé aux conifères. Les arbres se prêtant particulièrement bien à cette technique sont les genévriers et les pins.

Liens utiles[modifier | modifier le code]

« http://www.bonsai-in-belgium.be/fr/care_13_fr.htm »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)

« http://home.tiscali.be/brusselsbonsaiclub/fr/articles/techniques/jin_fr.htm »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)

images de Jin et de shari sur des bonsaïs et des arbres (vieillissement naturel)