Serin du Tibet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Serin du Tibet (Spinus thibetana, anciennement Serinus thibetanus) est une espèce de passereaux appartenant à la famille des Fringillidae.

Distribution[modifier | modifier le code]

Partie orientale de l’Himalaya (nord-est du Népal, Sikkim, Bhoutan), sud-est du Tibet, Arunachal Pradesh, Assam, ouest du Seutchouan, nord-ouest du Yunnan. Hiverne dans le nord du Myanmar.

Habitat[modifier | modifier le code]

L’espèce affectionne, en été, les boisements de tsugas et de bouleaux ainsi que les forêts mixtes de sapins et de bouleaux près de la limite des arbres et, en hiver, les aulnes et les tsugas. Elle est sédentaire peu commune en Chine, effectuant des déplacements saisonniers d’altitude en forêt subalpine (entre 4000 m en été et 2800 m en hiver).

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il se nourrit de graines d’aulnes, de bouleaux et de conifères comme le suggère, d’ailleurs, son bec fin de type tarin des aulnes.

Mœurs[modifier | modifier le code]

Hors saison de reproduction, il évolue en groupes de 10 à 50 individus, atteignant parfois plusieurs centaines de sujets.

Voix[modifier | modifier le code]

Le chant consiste en un gazouillis acide et grinçant mêlant trilles et roulades émis sur un rythme assez rapide. Les cris se composent de notes nasillardes et bourdonnantes.

Parade nuptiale, nidification[modifier | modifier le code]

Elles ne sont pas documentées hormis l’observation d’oiseaux restant en couples en mai et en juin (Ali & Ripley 2001). Peng Jitai (in Ottaviani 2011) observe régulièrement l’espèce à Kangding et à Batang dans le Seutchouan et constate qu’à partir de fin-avril les oiseaux se tiennent par couples, évoluent dans les grands conifères où les mâles émettent des chants plus vigoureux, ce qui suggère des conditions de nidification mais il n’a jamais découvert de nid. On peut donc supposer que le serin du Tibet niche à grande hauteur sur les rameaux des conifères, à la manière du tarin des aulnes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ali, S. & Ripley, S. D. (2001). Handbook of the birds of India and Pakistan. Vol. 10, Flowerpeckers to Buntings, Oxford India Paperbacks.
  • Ottaviani, M. (2011). Monographie des Fringilles (carduélinés) – Histoire Naturelle et photographies, volume 3. Editions Prin, Ingré, France, 320 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :