Semailles humaines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Semailles humaines (titre original : The Seedling Stars) est un roman de science-fiction écrit par James Blish et publié en 1957.

Résumé[modifier | modifier le code]

Dans un futur très lointain les hommes ont mis en place un programme visant à répandre l'humanité à travers l'univers. Des êtres génétiquement modifiés sont créés afin de s'adapter aux planètes qu'ils doivent conquérir.

"Semailles humaines" se divise en quatre livres, trois relatant différentes histoires d'hommes adaptés sur des planètes aux conditions de vie différentes et le quatrième servant de conclusion.

Livre premier[modifier | modifier le code]

Le livre premier relate l'histoire de Sweeney, un homme adapté au froid extrême envoyé sur Ganymède, la troisième lune de Jupiter, afin de livrer les hommes adaptés qui y vivent au gouvernement terrien.

Livre second[modifier | modifier le code]

Le livre second décrit l'adaptation sur la planète Tellura. Des êtres à l'aspect simiesque vivant dans les arbres, qui, chassés par leur clan, se retrouvent confrontés à des situations de survie extrême, vont, au bout de leur aventure, tomber nez à nez avec des semeurs humains.

Livre troisième[modifier | modifier le code]

Le livre troisième raconte la création, l'adaptation et la conquête d'une espèce humaine microscopique sur la planète Hydrot.

Livre quatrième[modifier | modifier le code]

Le livre quatrième, servant de conclusion, relate au travers le quasi-monologue d'un homme adapté à tête de phoque comment les humains d'origine sont dorénavant une race minoritaire dans l'univers.

La panthropie, une alternative à la terraformation[modifier | modifier le code]

James Blish présente la panthropie comme une réelle alternative à la terraformation. Le fait d'adapter l'espèce humaine aux planètes qu'elle colonise plutôt que l'inverse permet de gagner un temps précieux et de profiter à la fois de l'intelligence humaines et des caractéristiques propres à chaque nouvelle espèce.

Bibliographie[modifier | modifier le code]