Selina Wagner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Selina Wagner
Image illustrative de l’article Selina Wagner
Situation actuelle
Équipe SC Fribourg
Numéro 31
Biographie
Nationalité Allemande
Naissance (31 ans)
Saint-Wendel (Allemagne)
Taille 1,68 m (5 6)
Poste Milieu relayeur
Parcours junior
Années Club
SG St. Wendel
Sportfreunde Winterbach
SC Fribourg
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2006-2009 1. FC Sarrebruck056 (28)
2009-2015 VfL Wolfsbourg059 (19)
2012-2014 VfL Wolfsbourg II014 0(14)
2015- SC Fribourg007 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2007-2008 Allemagne -17 ans010 0(6)
2007-2009 Allemagne -19 ans015 0(7)
2009- Allemagne -20 ans012 0(1)
2010 Allemagne -23 ans001 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 15 juin 2016

Selina Wagner, née le à Saint-Wendel en Allemagne, est une footballeuse allemande. Elle évolue actuellement au SC Fribourg au poste de milieu relayeur.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Selina Wagner commence sa carrière au 1. FC Sarrebruck avant de rejoindre le VfL Wolfsbourg en 2009. Lors de la ligue des champions 2013, elle joue un important rôle à la victoire finale, en marquant en demi-finales retour. En 2015, elle rejoint le SC Fribourg.

En sélection[modifier | modifier le code]

Le , elle fait ses débuts en équipe d'Allemagne des moins de 19 ans contre l'équipe de Macédoine des moins de 19 ans.

Le 1er août 2010, elle monte au jeu à la 88e minute lors de la finale gagnée 2-0 contre le Nigeria lors de la Coupe du monde des moins de 20 ans[1].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

Autre[modifier | modifier le code]

Lors de la Coupe du monde 2011, elle fait la couverture du magazine Playboy avec Annika Doppler, Ivana Rudelic, Julia Simic et Kristina Gessat[2].

Elle possède un piercing en bas de la lèvre à droite.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Germany triumph on home turf », FIFA,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « Elles posent dans Playboy pour promouvoir le foot féminin », Gentside,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]