Scoop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un scoop ou exclusivité[1] désigne, dans le milieu du journalisme, de la presse et des médias, une information, une photographie ou un reportage plus ou moins sensationnel et en exclusivité vis-à-vis de la concurrence.

Origine du mot[modifier | modifier le code]

Le mot « scoop » serait d'origine anglo-américaine, référencé dès 1874[2]. En langage commercial, et venant du saxon « écoper », il signifiait « qui élimine la concurrence ».[réf. souhaitée]

L'introduction du terme dans la langue française viendrait de l'agence de presse « Agence Scoop », créée et dirigée dans les années 1950 par Roger Féral et sa femme Janine, au sein du groupe Franpar (France-Soir). Cette agence vendait et achetait les matériaux rédactionnels pour les journaux du groupe. On parlait d'un article « Scoop » pour un article intéressant l'agence Scoop.[réf. souhaitée]

Enjeux et problématiques[modifier | modifier le code]

Un scoop est l’objectif de tout bon paparazzi.[réf. souhaitée]

La multiplication de la recherche de scoops a parfois comme conséquence une surenchère aveugle et irrationnelle des rédactions de journaux qui, dans l'ignorance de ce que vont faire leurs concurrents et par peur d'être devancés dans la course à l'information, sont victimes du « dilemme du prisonnier »[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « exclusivité », Le Grand Dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française.
  2. (en) Online Etymology Dictionary, etymonline.com
  3. Gérald Bronner, La démocratie des crédules, Presses Universitaires de France, , 343 p. (ISBN 978-2-13-060729-8)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilles Lhote, Voleurs d’images. Les dessous des scoops. Michel Lafon, 1995.
  • Mouron et Rostain, Scoop.
  • Mouron et Rostain, Chasseur de scoops. , Glénat, 2014.

Articles connexes[modifier | modifier le code]