Église Saint-Julien-des-Prés d'Oviedo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis San Julián de los Prados)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Julien.

Église San Julián de los Prados d'Oviedo
Image illustrative de l’article Église Saint-Julien-des-Prés d'Oviedo
Présentation
Nom local Iglesia San Julián de los Prados de Oviedo
Culte Catholique romain
Type Église
Rattachement Archidiocèse d'Oviedo
Début de la construction IXe siècle
Fin des travaux IXe siècle
Style dominant Art asturien
Protection Classée BIC (1917)
Patrimoine mondial Patrimoine mondial (1998)
Géographie
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Asturies Asturies
Commune Oviedo
Coordonnées 43° 22′ 04″ nord, 5° 50′ 14″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Asturies

(Voir situation sur carte : Asturies)
Église San Julián de los Prados d'Oviedo

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Église San Julián de los Prados d'Oviedo

L’église San Juliàn de los Prados ou del Santullano d'Oviedo, qui fut édifiée vers 820, est restée quasiment intacte. Seul le clocher en peigne est une adjonction tardive.

Présentation[modifier | modifier le code]

Elle montre les progrès réalisés sur le plan architectural dès les débuts de l'époque asturienne et dépasse de loin les proportions des églises wisigothes comme San Pedro de la Nave.

C'est un édifice avec un porche, trois nefs dont une nef transversale, des amples arcs donnant sur un immense transept large et haut qui précède trois absides et au chevet trois chapelles voûtées en briques. Cette architecture relève d'un parti logique et cohérent.

À l'extérieur, le chevet présente la fenêtre à triple arcade et les «claustras» typiques de l'art asturien.

La nef[modifier | modifier le code]

La nef et les fresques

Autrefois entièrement décorée de peintures (dont il subsiste encore de beaux fragments, miraculeusement sauvés lors de la restauration), ce sanctuaire a dû jouer le rôle de chapelle royale, ainsi que le soulignent les thèmes iconographiques.

Parmi les fresques décorant les murs de l'église, on trouve essentiellement des motifs architecturaux antiquisants : palais ou églises à frontons et rideaux embrassés qui, à certains égards, évoquent l'art pompéien. Les sources d'inspiration ont-elles été des miniatures de la basse Antiquité que l'artiste aurait eues sous les yeux ? Le répertoire, dans tous les cas, souligne certaines phases du rituel, en particulier l'ouverture des rideaux qui pouvaient clore le jubé dans les sanctuaires du haut Moyen Âge espagnol.

A remarquer dans l'abside centrale un beau Christ roman.

Protection[modifier | modifier le code]

L'église fait l’objet d’un classement en Espagne au titre de bien d'intérêt culturel depuis le [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Base BIC du ministère espagnol de la Culture sous le nom Iglesia de San Julián de los Prados et le n° de référence RI-51-0000149.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]