Sam LoPresti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sam LoPresti
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance ,
Eveleth (États-Unis)
Décès
Joueur décédé
Position Gardien de but
A joué pour Saints de Saint-Paul (AHA)
Americans de Kansas City (AHA)
Black Hawks de Chicago (LNH)
Carrière pro. 1937-1942

Temple de la renommée américain : 1973

Sam LoPresti (né le à Eveleth dans le Minnesota aux États-Unis – mort le ) est un joueur professionnel américain de hockey sur glace qui évoluait au poste de gardien de but. Il est le père de Pete LoPresti, également gardien de but professionnel américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

LoPresti commence sa carrière en 1936-1937 en jouant pour les Rangers de sa ville natale et il rejoint la saison suivante les Saints de Saint-Paul de l'Association américaine de hockey. Il y passe trois saisons et cumule 62 victoires. En 1939-1940, il totalise 29 victoires et 4 blanchissages[1] et est nommé dans la seconde équipe type de l'AHA[2].

Il commence la saison 1940-1941 avec les Americans de Kansas City de l'AHA mais en cours de saison, LoPresti rejoint les Black Hawks de Chicago dans la Ligue nationale de hockey. Ils terminent cinquièmes de la ligue et perdent en demi-finale contre les Red Wings de Détroit. Cette saison, LoPresti enregistre un record pour un match de la LNH avec 83 arrêts sur 86 tirs lors d'une défaite contre les Bruins de Boston, futurs vainqueurs de la coupe Stanley[3]. Douze jours plus tard, le 16 mars, l'entraîneur Paul Thompson remplace son gardien par un attaquant lors de l'ultime match de la saison régulière ; c'est la première fois que cette tactique est employée dans la LNH[3].

Il joue la saison 1941-1942 avec Chicago puis met sa carrière entre parenthèses pour servir pendant la Seconde Guerre mondiale. Après deux saisons, il revient au jeu et joue encore quelques saisons pour différentes équipes mineures d'Amérique du Nord. Il met fin à sa carrière en 1951 après une dernière saison avec son premier club des Rangers[2]. En 1973, il est admis au temple de la renommée du hockey américain créé dans sa ville natale. Il meurt en 1984[4].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[5]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  V   D  Pr/N Min  BC Moy % Arr  Bl Pun PJ  V   D  Min  BC Moy % Arr  Bl Pun
1936-1937 Rangers d'Eveleth TBSHL 2 120 9 4,5 0 - - - - - - - -
1937-1938 Saints de Saint-Paul AHA 48 10 36 2 2 952 178 3,62 2 - - - - - - - -
1938-1939 Saints de Saint-Paul AHA 44 23 21 0 2 684 122 2,73 1 3 0 3 180 11 3,67 0
1939-1940 Saints de Saint-Paul AHA 47 29 18 0 2 848 121 2,55 4 7 6 1 420 9 1,29 2
1940-1941 Americans de Kansas City AHA 18 9 9 0 1 142 61 3,21 0 - - - - - - - -
1940-1941 Black Hawks de Chicago LNH 27 9 15 3 1 670 84 3,02 1 5 2 3 344 12 2,09 0
1941-1942 Black Hawks de Chicago LNH 47 21 23 3 2 870 152 3,18 3 3 1 2 187 5 1,61 1
1946-1947 Coolerators de Duluth TBSHL 4 240 30 7,5 0 - - - - - - - -
1949-1950 Rangers d'Eveleth NAHL 30 17 13 0 1 800 114 3,79 0 - - - - - - - -
1950-1951 Rangers d'Eveleth NAHL 20 1 200 99 4,98 0 - - - - - - - -
Totaux LNH 74 30 38 6 4 540 236 3,12 4 8 3 5 531 17 1,92 1

Trophées et honneurs[modifier | modifier le code]

  • Association américaine de hockey
    • Membre de la seconde équipe type en 1940
  • North American Hockey League
    • Meilleur joueur en 1950
  • Autre
    • Admis au temple de la renommée du hockey américain en 1973

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Un gardien de but effectue un blanchissage quand il réussit à ne concéder aucun but durant tout le match. Il faut également qu'il soit le seul gardien de l'équipe à avoir joué.
  2. a et b (en) « Biographie de LoPresti », sur www.legendsofhockey.net (consulté le 12 avril 2010).
  3. a et b (en) Dates importantes des Blackhawks sur le site officiel du club.
  4. (en) « Liste des membres du temple de la renommée américain », sur www.ushockeyhall.com (consulté le 12 avril 2010).
  5. « Sam LoPresti - Statistiques », sur www.nhl.com (consulté le 24 septembre 2017)