Saddam Hussein Nagar (Sri Lanka)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saddam Hussein Nagar (tamoul : சதாம் உசேன் நகர்), aussi appelé le « village modèle Saddam Hussein d'Eravur »[1], est le nom d'un village exclusivement habité par des musulmans dans le district Batticaloa au Sri Lanka[2]. Elle porte le nom de Saddam Hussein, ancien président d'Irak, qui a donné les fonds nécessaire à la construction du village et de sa mosquée centrale[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Cyclone de 1978[modifier | modifier le code]

La première fois que Saddam Hussein se serait impliqué dans le village serait après des inondations qui ont touché la zone en 1978. À la suite de celles-ci, les autorités locales se sont adressées à l'ambassade irakienne. Le président aurait financé la construction du village : 100 maisons, une école, une mosquée, un terrain de jeu et une médersa[2].

Attaque de 1990[modifier | modifier le code]

Le 10 août 1990, une attaque aurait fait 127 morts parmi la population musulmane de trois villages, dont le village Sadam Hussein. Elle aurait été perpétrée par les Tigres de libération de l'Îlam tamoul[2].

Après la chute de Saddam Hussein[modifier | modifier le code]

La population a cherché à renouveler l'aide dont elle bénéficiait de l'Irak. En échange de la construction de nouvelles maisons et du financement de la mosquée et d'un orphelinat, l'Irak a requis que le village change de nom et devienne le « village Irak ». L'administration locale accepta cependant, une partie du conseil de la mosquée et de la population s'y opposait[2].

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Charles Haviland, « Changing Saddam Hussein village protested », BBC News, Colombo,‎ (lire en ligne)
  • (en) Priya Dixit et Jacob L. Stump, Critical Method in Terrorism Studies, Routledge, (ISBN 978-1-138-01872-3, lire en ligne)

Article connexe[modifier | modifier le code]