Sabotage (rappeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sabotage (hip-hop))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sabotage (homonymie).
Sabotage
Description de cette image, également commentée ci-après
Graffiti représentant Sabotage.
Informations générales
Surnom Sabota e Maurinho
Nom de naissance Mauro Mateus dos Santos
Naissance
São Paulo, Drapeau du Brésil Brésil
Décès (à 29 ans)
São Paulo, Brésil
Activité principale Rappeur, auteur-compositeur
Genre musical Hip-hop brésilien, gangsta rap, rap rock
Années actives 19892003

Sabotage, de son vrai nom Mauro Mateus dos Santos, né le et mort assassiné le à São Paulo, est un rappeur brésilien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mauro Mateus dos Santos est né le dans la favela Canão de la Zona Sul de São Paulo. Adolescent, Mauro était sous la tutelle de la FEBEM (maintenant Fundação Casa) et vendait de la drogue dans la zone sud de São Paulo. Emporté par la criminalité qui gangrène la favela de Canão, il finit par être inculpé à deux reprises en 1995, une fois pour possession illégale d'arme, et l'autre pour trafic de stupéfiant. À la fin 1998, il s'installe dans la Vila da Paz.

Après avoir fait de la prison pour trafic de drogue il se met à faire du rap et est par la suite repéré par les producteurs et artistes Racionais MC's avec lesquels il réalise son premier et unique album solo, Rap é compromisso en 2001. La sortie de son premier album et sa participation à divers concerts, notamment ceux de RZO, mènent le rappeur à être invité à jouer dans des films nationaux et à faire reconnaître sa musique par un public encore plus large. Il fait une apparition en jouant son propre rôle dans le film O invasor (L'intrus en français) de Beto Brant dont la bande originale a été primé au Brésil et pour laquelle il avait réalisé 5 titres seul ou en collaboration avec le groupe Instituto. Il a également participé en tant que scénariste au film Estação Carandiru de Hector Babenco. Il fait plusieurs apparitions comme dans la chanson Dorobo de BNegão ; Nem tudo está perdido de Posse Mente Zulu ; avec Rappin' Hood ; à la tournée Black Steel In the Hour of Chaos et sur l'album Revolusongs avec le groupe Sepultura ; avec Helião, Sandrão, Negra Li, Negro Útil, KL Jay et Piri-Pac ; avec Jacksom, Trilha Sonora do Gueto et Z'África Brasil sur Giria criminal ; et avec Charlie Brown Jr. sur A Banca, Marginal alado et Cantando pro Santo[1]. Un album posthume sera publié en 2010[2].

Sabotage est retrouvé mort par balles le au numéro 1877 de l'avenue Abrão de Morais, à Saúde, dans la zone sud de São Paulo. Il est assassiné par Sirlei Menezes da Silva, dit Dirlei, pour des conflits de partages de zones de ventes de drogue. Sabotage recevra deux balles dans la colonne vertébrale[3],[4]. Il est enterré le lendemain, le 25 janvier 2003[5],[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Rap é compromisso (produit par Racionais MC's)
  • 2002 : 5 titres de la bande originale du film O invasor de Beto Brant
  • 2002 : Participation à l'album Revolusongs de Sepultura
  • 2002 : Titre Cabeça de nego pour l'album Coleção Nacional du groupe Instituto

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pt) « Sabotage - Pensador » (consulté le 11 mai 2012).
  2. « Trailer do disco póstumo do Sabotage », sur www.rapnacional.com.br (consulté le 9 avril 2010).
  3. (pt) « Bonde », (consulté le 25 janvier 2015)
  4. (pt) Folha de S.Paulo, « Rapper Sabotage é morto a tiros em SP », (consulté le 11 janvier 2015).
  5. (pt) « Diário do Grande ABC », (consulté le 25 janvier 2015).
  6. (pt) « Folha de S.Paulo », (consulté le 25 janvier 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]