Russell Stannard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stannard.
Russell Stannard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (85 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Russell Stannard est un professeur émérite de physique à l'Open University. Il a été décoré en 1998 de l'ordre de l'Empire britannique pour ses "contributions à la physique, à l'Open University et à la vulgarisation de la science" et en 1999 de la Médaille Bragg et d'un prix de l'Institut de Physique pour sa "contribution de qualité à l'enseignement des sciences.

Ses travaux portent sur l'énergie nucléaire et ses applications, les structures profondes de la matière et les propriétés liées de l'espace et du temps. Il est marié à Maggy Stannard, dont il a eu quatre enfants (plus trois d'un précédent mariage) et douze petits-enfants. Il s'intéresse en outre à la sculpture et a exposé plusieurs fois ses œuvres.

Carrière[modifier | modifier le code]

  • 1950-1956 : il étudie la physique à l'University College de Londres sanctionnée par un Baccalauréat en sciences (Special Physics) en 1953 et un doctorat en 1956.
  • 1960-1969 : lecturer à l'University College de Londres.
  • 1969-1971 : reader[1] à l'Open University.
  • 1971-1997 : professeur de physique à l'Open University.
  • 1971-1992 : directeur du département de physique de l'Open University.
  • 1974-1976 : vice-chancelier de l'Open University
  • 1987-1988 : invité d'honneur du centre de théologie de l'Université de Princeton.
  • 1987-1991 : vice-président de l'Institut de Physique.
  • 1993-1999 : trustee de la Fondation John Templeton.
  • 1999 : professeur émérite de physique à l'Open University.

Publications[modifier | modifier le code]

Russell Stannard participa à nombres d'émissions télévisées et publia un grand nombre d'ouvrages, souvent récompensés par des prix littéraires.

Science et religion[modifier | modifier le code]

En tant que croyant, Russel Stannard s'est beaucoup interrogé sur le lien entre la science et la religion.

  • Science and the Renewal of Belief
  • Grounds for Reasonable Belief
  • Doing Away With God
  • Ecriture des chapitres Evidence of Purpose, How Large is God ? et Spiritual Evolution dans le livre Science and Wonders .
  • The God Experiment et Faber/HiddenSpring d'après les ouvrages de Gifford.

Vulgarisation[modifier | modifier le code]

Russell Stannard a publié 11 ouvrages de vulgarisation. Il a été traduit en 18 langues. Ses principaux ouvrages sont :

  • la trilogie de l'Oncle Albert (The Time and Space of Uncle Albert[2], Black Holes and Uncle Albert[3] et Uncle Albert and the Quantum Quest[4]) qui relate les travaux d'Albert Einstein pour les enfants de 9-12 ans.
  • Une réactualisation du M. Tompkins[5] de George Gamow.
  • Les chatons savants petits chimistes ou La science expliquée aux tout-petits[6]
  • The Curious History of God
  • Our Physical Universe

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans les Universités anglo-saxonnes, le reader est le rang entre principal lecturer et professeur.
  2. Le temps et l'espace de l'oncle Albert aux éditions l'École des loisirs (1992) (ISBN 978-2211011242)
  3. Les trous noirs et l'oncle Albert aux éditions l'École des loisirs (1993) (ISBN 978-2211014465)
  4. C'est moi (1999) et Le monde des mille et un mystères (1994) aux éditions l'École des loisirs (1999) (ISBN 978-2211019729 et 2-211-02188-3)
  5. Le nouveau monde de M. Tompkins aux éditions Le Pommier (2002) (ISBN 978-2746500860)
  6. Editions Soline (2001) (ISBN 2-87677-444-5)

Liens externes[modifier | modifier le code]