Rue Sainte-Marguerite (Liège)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liege enseigne droite.svg
Blason Liège version simple.png
LIÈGE
Rue Sainte-Marguerite
Image illustrative de l’article Rue Sainte-Marguerite (Liège)
Situation
Coordonnées 50° 38′ 47″ nord, 5° 33′ 28″ est
Section Liège
Quartier administratif Sainte-Marguerite
Début Rue Saint-Séverin
Fin Rue Eugène Houdret
Rue Émile Vandervelde
Morphologie
Type Rue
Fonction(s) urbaine(s) Commerçante et résidentielle
Longueur ~955 m
Histoire
Création avant le XIIe siècle

La rue Sainte-Marguerite est une rue ancienne de la ville de Liège (Belgique). Elle est l'épine dorsale du quartier historique de Sainte-Marguerite.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Cette longue rue mesurant environ 955 mètres est scindée en deux sections assez différentes qui ont été séparées par le percement d'une voie rapide dans les années 1970 (avenue de Fontainebleau et rue Louis Fraigneux).

La section orientale (nos 1 à 145 et 2 à 146) qui va de la rue Saint-Séverin au carrefour de Fontainebleau est plate, plus étroite et comprend un léger virage. Elle occupe vraisemblablement le fond de la vallée initiale du ruisseau de la Légia. Il s'agit d'une rue populaire et multiculturelle possédant de nombreux commerces de proximité. Elle applique un sens unique de circulation automobile dans le sens Fontainebleau-Saint-Séverin.

La partie occidentale en légère côte et rectiligne est plus large. C'est un tronçon de la route nationale 3 qui relie le carrefour de Fontainebleau aux rues Eugène Houdret et Émile Vandervelde en direction du plateau d'Ans. Elle applique un sens unique de circulation automobile dans le sens Houdret-Fontainebleau.


Odonymie[modifier | modifier le code]

La rue prend le nom d'une église dont l'origine remonte au Xe siècle. L'édifice actuel a été construit entre 1988 et 1992.

Historique[modifier | modifier le code]

La rue Sainte-Marguerite créée avant le XIIe siècle se trouvait à l'extérieur des remparts de la ville. Sainte-Marguerite portait ainsi le nom de Faubourg Sainte-Marguerite. La porte de Sainte-Marguerite, détruite en 1841, se trouvait à proximité du carrefour avec la rue des Fossés.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

La rue Sainte-Marguerite est une des voiries liégeoises où se trouvent le plus de bâtiments repris à l'inventaire du patrimoine culturel immobilier de la Wallonie[1]. On en compte environ 70. Il s'agit pour la plupart d'immeubles représentatifs du style Renaissance mosane de la fin du XVIIe siècle et du XVIIIe siècle. Sept de ces immeubles sont aussi repris sur la liste du patrimoine immobilier classé de Liège (voir Patrimoine classé)

Patrimoine classé[modifier | modifier le code]

La liste qui suit est classée au patrimoine immobilier de la Région wallonne :

Objet
Année de construction / Architecte
Adresse
Section communale
Coordonnées
Numéro d’inventaire
Illustration
Maison - Façades et toitures, à l'exclusion du pignon vers la rue Corémolin Rue Sainte-Marguerite, nos 12-18 Sainte-Marguerite 50° 38′ 45″ nord, 5° 33′ 46″ est 62063-CLT-0254-01
Maison
Maison -Façade et toiture Rue Sainte-Marguerite, no 100 Sainte-Marguerite 50° 38′ 45″ nord, 5° 33′ 37″ est 62063-CLT-0300-01
Maison
Maison - Façade et toiture Rue Sainte-Marguerite, no 102 Sainte-Marguerite 50° 38′ 45″ nord, 5° 33′ 36″ est 62063-CLT-0531-01
Maison
Hôtel de Heeswyck - Façade et toiture Rue Sainte-Marguerite, nos 110-112-114 Sainte-Marguerite 50° 38′ 46″ nord, 5° 33′ 36″ est 62063-CLT-0272-01
Maison
Maison natale d'Eugène Ysaÿe - Façade et toiture Rue Sainte-Marguerite, no 231 Sainte-Marguerite 50° 38′ 50″ nord, 5° 33′ 19″ est 62063-CLT-0372-01
Image manquanteTéléverser
Maison - Façade avant et toiture Rue Sainte-Marguerite, no 247 Sainte-Marguerite 50° 38′ 50″ nord, 5° 33′ 17″ est 62063-CLT-0269-01
Image manquanteTéléverser
Maison - Façade et toiture Rue Sainte-Marguerite, no 325 Sainte-Marguerite 50° 38′ 52″ nord, 5° 33′ 08″ est 62063-CLT-0270-01
Image manquanteTéléverser

Monument[modifier | modifier le code]

Entre les immeubles situés aux nos 118 et 124, se dresse le monument Maurice Waha, du nom d'un héros liégeois qui tenta le vers 14 h, de désamorcer un char allemand bourré d'explosifs. Il n'y arriva pas et l'exposition devant la boulangerie Humblet fit 95 victimes. Le lendemain, la ville de Liège était libérée[2].

Monument Maurice Waha

Voies adjacentes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]