Poêle de masse rocket

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rocket stove)
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Le poêle de masse rocket[1],[2],[3] est un type de foyer à bois performant. Il est appelé ainsi à cause du son qu'il produit en fonctionnant, semblable à celui d'une tuyère de fusée.

Il faut remarquer que sous le nom "rocket stove" il y a deux "versions", le "fixe" et le "mobile".

L'appellation française Dragon convient également[4].

Poêle de masse Rocket "fixe"
Coupe transversale d'un poêle de masse Rocket "fixe".

Description[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui il est surtout associé à un type de chauffage : le poêle de masse.

C'est un foyer semi-ouvert composé :

  • d'un orifice d'alimentation permettant l'arrivée d'air et la mise en place du combustible ;
  • d'une chambre de combustion isolée;
  • d'une cheminée d'évacuation isolée.

C'est cette isolation du foyer qui est responsable de l'excellente combustion du bois, produisant le son caractéristique d'une fusée.

Cuisson des aliments[modifier | modifier le code]

Barrel rocket stove mobile, pour cuisson

Le foyer de type rocket a été initialement développé pour servir à la cuisson des aliments. Dans ce cas de figure, il est nommé cuiseur à bois économe (CBE) par Bolivia Inti[5]. Il est relativement simple à construire avec du matériel de récupération[6].

Sa faible consommation de bois le rend performant par rapport à la cuisson sur « trois pierres » utilisée historiquement dans la plupart des régions du monde, et encore aujourd'hui dans beaucoup de pays. On constate en général une réduction de 2 à 6 fois de la quantité de combustible nécessaire par rapport à d'autres modes de cuisson. C'est un avantage dans les nombreuses régions du monde qui souffrent d'un accès limité aux sources de combustible, notamment dans les zones désertiques ou urbaines surpeuplées. La collecte du combustible s'en trouve également allégée et libère du temps pour les ramasseurs, qui sont d'ailleurs souvent les femmes et les enfants. La combustion étant presque complète, les fumées comportent très peu d'imbrûlés, ce qui limite les problèmes respiratoires et oculaires des utilisateurs et utilisatrices.

Poêle de masse[modifier | modifier le code]

Rocket stove chauffe eau de masse
Schéma de principe du rocket stove "fixe": 1 — entrée du combustible, 2 — accès cendrier et entrée secondaire d'air, 3 — tunnel de combustion primaire, 4 — cheminée de seconde combustion, 5 — "plateau", 6 — cheminée "d'extraction des fumées"

Le poêle de masse rocket est un concept de poêle à bois développé par Ianto Evans[7] qui permet une combustion très propre et une utilisation efficace de la chaleur produite en la stockant dans de la maçonnerie. De conception récente et en plein essor, quelques centaines d'exemplaires ont déjà été réalisés, certains fonctionnant quotidiennement depuis plus de 10 ans.

Les poêles de masse rocket permettent une grande économie de combustible, modifient la façon de chauffer les maisons, la façon de faire brûler du bois et notre dépendance aux énergies telles que le charbon, le gaz, le pétrole et le nucléaire. On peut les fabriquer soi-même[8] facilement, avec du matériel de récupération (bidons, briques, terre, tuyaux...), même si on a peu d'expérience, et dans tous les types d'habitats : maisons en terre, en paille, en pierre, en bois, yourtes et pavillons.

Thermoélectricité[modifier | modifier le code]

Module Peltier
Schéma d'une cellule à effet Peltier
Poêle de masse rocket stove dans un tipi

Un point rarement évoqué par les promoteurs des poêles rocket stove et les auto-constructeurs est la possibilité de produire de l'éléctricité (en quantité modeste) avec un rocket stove, de masse ou non, grâce aux modules Seebeck-Peltier. Si l'on chauffe une face d'un tel module, en refroidissant ou en laissant à température ambiante l'autre face, cela génère entre les deux une différence de potentiel : c'est l'effet Seebeck. Suivant le nombre de modules et la différence de température, un tel dispositif permet d'alimenter un ou plusieurs petits appareils éléctriques comme un récepteur radio, des lampes à LED, ou de charger un téléphone ou un GPS... Il suffit d'intégrer des module Seebeck dans la cheminée de deuxième combustion, dans un rocket stove simple, ou dans "l'enveloppe de retour" de cette même cheminée, pour un rocket stove de masse. On peut aussi appliquer des modules sur la cheminée d'extraction finale, avec toutefois une plus faible production.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. littéralement poêle de masse fusée
  2. « Rocket stove photo galerie » (consulté le 3 novembre 2015).
  3. Construire son poêle de masse, sur le site ecologie-pratique.org du 22 mai 2009, consulté le 26 novembre 2014.
  4. référence au chapitre intitulé "Nourrir et soigner votre dragon" du livre de Pascal Burnet« Construire son poele de masse »
  5. cuiseur à bois économe sur Bolivia Inti
  6. Un exemple d'autoconstruction sur Outils autonomes
  7. « Ianto Evans »
  8. « Construire son poêle de masse »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :