Rivière Nelson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nelson.
Rivière Nelson
Illustration
Caractéristiques
Longueur 30 km
Bassin 70 km2
Bassin collecteur Fleuve Saint-Laurent
Débit moyen ?
Régime pluvio-nival
Cours
Confluence Rivière Saint-Charles
Régions traversées Québec

La rivière Nelson est située dans la ville de Québec (Québec, Canada) et fait partie du bassin versant de la rivière Saint-Charles.

Description[modifier | modifier le code]

Le sous-bassin de la rivière Nelson occupe la partie ouest du bassin versant de la rivière Saint-Charles et chevauche une partie de la ville de Québec et de la municipalité de Saint-Gabriel-de-Valcartier. Anciennement aussi nommée par ses riverains « rivière du Grand-Désert », elle prend sa source près de la garnison Valcartier (une garnison des Forces armées canadiennes), parcourt le quartier de Val-Bélair puis se déverse dans la rivière Saint-Charles un peu en amont de la prise d’alimentation en eau potable de la ville de Québec, à la hauteur de la rue Jeanne-D'Arc sur le territoire du 7e arrondissement. Elle est longue de 30 km et son bassin versant couvre 70 kilomètres carrés.

Le bassin versant est caractérisé par une altitude moyenne qui varie peu de l’amont à l’aval. Le relief est toutefois ponctué de quelques monts à l’altitude plus élevée (mont des Trois Augustines, mont Brillant et mont Rolland- J.-Auger) sur lesquels on pratique parfois certaines activités récréatives, notamment sur le territoire de la garnison Valcartier où un centre de ski a été aménagé.

L’occupation du sol dans le sous-bassin de la rivière Nelson est en majorité forestière. Deux secteurs sont toutefois marqués par des activités agricoles, essentiellement l’élevage de volailles et la culture céréalière. Comptant de nombreux méandres en territoire boisé puis semi-urbain, on y rencontre une faune diversifiée malgré la pollution inhérente aux territoires qu'elle traverse dans ses derniers kilomètres (truites, canards colvert, amphibiens, etc).

Une rue de Québec porte le nom de rue de la Rivière-Nelson dans l'arrondissement de La Haute-Saint-Charles.

Sources[modifier | modifier le code]

Parmi les sources employées pour cet article, on compte :

  • Vescovi, L. (1998) Réflexion moderne sur la gestion de l'eau en milieu urbain : modélisation hydro-bio-chimique du bassin de la rivière Saint-Charles. Québec: INRS-Eau (Thèse de doctorat); extrait consulté via Rivière vivante, 15 juin 2006.
  • Brodeur, C., F. Lewis, E. Huet-Alegre, Y. Ksouri, M.-C. Leclerc et D. Viens. 2007. Portrait du bassin de la rivière Saint-Charles. Conseil de bassin de la rivière Saint-Charles. 216 p + 9 annexes 217-340 pp

Lien externe[modifier | modifier le code]