Richard Spurr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article est orphelin. Moins de trois articles lui sont liés (décembre 2011).

Aidez à ajouter des liens dans les articles relatifs au sujet.

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Richard Spurr (1800 - 1855) était un prêcheur laïque, ébéniste de profession, qui fut emprisonné du fait de ses activités au sein du Chartisme, un mouvement politique ouvrier qui se développa au Royaume-Uni au milieu du XIXe siècle.

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Richard Spurr est le fils de Christopher Spurr et de Christian Richards ; il nait en 1800 à Truro, en Cornouailles[1]. C'est là qu'il devient ébéniste et menuisier. Il se marie à l'âge de 21 ans, avec Ann Mary Babot, à Saint-Hélier sur l'île Anglo-Normande de Jersey.

Activisme[modifier | modifier le code]

Devenu un chef de file du mouvement chartiste en Cornouailles, il est arrêté parla police lors d'une conférence locale à Truro, en janvier 1840[2]. Libéré, il représente la ville de Londres à la première conférence nationale du mouvement chartiste de Manchester du 20 Juillet 1840, une conférence qui vise à organiser le mouvement[3]. Après plusieurs jours, les délégués votent pour fusionner toutes les instances locales en une seule association nationale chartiste de Grande-Bretagne.

En 1848, certains chartistes sont pourchassés, emprisonnés ou déportés et en 1850 , Richard Spurr préfère émigrer en Australie avec sa femme et ses enfants. Il décède en Australie en janvier 1855 à l'âge de 54 ans[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Crime, Protest and Popular Politics in Southern England, 1740-1850 - Richard Spurr of Truro par John Rule et Roger A. E. Wells sur books.google.fr
  2. (en) Sylvanus Urban, The Gentleman's Magazine (1840)-page 199
  3. (en) "History of the Chartist Movement, 1837-1854", Gammage R G
  4. (en) Edward Wilson and Bauchlan Mackinnon, « Family Notices », sur The Argus (Melbourne, Victoria, Australia), the Argus Office, Collins-street east, Melbourne, Victoria,‎ (consulté le 2 novembre 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]