Rhein II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rhein II
Artiste Andreas Gursky
Date 1999
Type Impression en couleurs chromogènes (en) montée sur verre acrylique
Technique Photographie
Dimensions (H × L) 190 × 360 cm
Propriétaire Collection privée

Rhein II est une photographie de l'artiste allemand Andreas Gursky, réalisée en 1999[1]. En 2011, une impression est adjugée pour 4,3 millions $, en faisant la photographie la plus chère jamais vendue[2].

Description[modifier | modifier le code]

Rhein II est une photographie, dont le tirage est réalisé par impression couleur chromogène, monté sur un verre acrylique avant d'être placé dans un cadre[3]. L'image en elle-même mesure 190×360 cm, tandis que le cadre mesure 210×380 cm[4].

L'image représente le Rhin, coulant horizontalement dans le champ de vision, entre des champs verts sur chaque rive, sous un ciel couvert[5]. Tous les détails superflus, comme les promeneurs et un bâtiment d'usine, sont éliminés par l'auteur par édition numérique[2]. Justifiant cette manipulation photographique, Gursky explique que « paradoxalement, cette vue du Rhin ne peut être obtenue in situ, une construction fictive est requise pour fournir une image précise d'une rivière moderne »[3]. Cette photographie ressemble à une peinture abstraite[6].

Historique[modifier | modifier le code]

Andreas Gursky réalise la photographie en 1999 à un endroit qu'il avait repéré en faisant son jogging quotidien[6]. Il s'agit du deuxième (et du plus grand) élément d'une série de six images représentant le Rhin[1]. L'impression est acquise par la galerie Monika Sprüth (en) à Cologne, puis achetée par un collectionneur allemand anonyme[4]. Celui-ci vend l'impression aux enchères à Christie's New York le 8 novembre 2011 ; la société estime l'œuvre entre 2,6 et 3,5 millions $[4]. Elle se vend finalement pour 4 338 500 $[4]. L'identité de l'acheteur n'est pas révélée[2].

Réception[modifier | modifier le code]

L'œuvre est décrite par l'écrivaine Florence Waters dans le Daily Telegraph comme une « variante contemporaine vibrante, superbe et mémorable — je devrais dire inoubliable — sur (...) le paysage romantique[7]», et par la journaliste Maev Kennedy du Guardian comme « une image boueuse du Rhin gris sous des cieux gris [2] ».

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Andreas Gursky's Rhein II sets photo record », BBC News,‎ 11 novembre 2011
  2. a, b, c et d (en) Maev Kennedy, « Andreas Gursky's Rhine II photograph sells for $4.3m », The Guardian,‎ 11 novembre 2011
  3. a et b (en) Florence Waters, « Photograph by Andreas Gursky breaks auction record », The Daily Telegraph,‎ 11 novembre 2011
  4. a, b, c et d (en) « Sale 2480 / Lot 44 », Christie's
  5. (en) Erin Skarda, « And Here’s the Most Expensive Photograph in the World », Time,‎ 11 novembre 2011
  6. a et b The National Museum of Art, Osaka, Andreas Gursky (2014), Liste des oeuvres exposées (en) et (jp) (4 p.)
  7. (en) Florence Waters, « Why is Andreas Gursky's Rhine II the most expensive photograph? », The Daily Telegraph,‎ 11 novembre 2011