Retour à l'ordre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Retour à l'ordre est un mouvement artistique européen, de l’entre-deux-guerres, caractérisé par une réinterprétation de l’idéal classique.

Né au lendemain de la Première Guerre mondiale, ce mouvement — où les artistes et les intellectuels expriment leur volonté de renouer avec un art susceptible d'incarner, par l'éloge du classicisme, le « génie » des nations dont l'ordre et la hiérarchie ont été bouleversés lors du dernier conflit armé[1] — prend le pas sur les « excès » de l'avant-gardisme international, jusqu'alors dominant : dès lors, il envahit le champ des arts plastiques et de l'architecture et influence de nombreux artistes tels que Picasso, Braque, Ludwig Mies van der Rohe

En 1919, dans un article, De Chirico se définit lui-même comme un pictor classicus.

Le mouvement est particulièrement encouragé par le magazine Valori plastici publié en italien et en français, de 1918 à 1922. Le terme « retour à l'ordre » décrivant ce regain d'intérêt pour la tradition académique dériverait du titre d'un livre d'essais de Jean Cocteau, Le Rappel à l'ordre, publié en 1926.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Laude, Le Retour à l’ordre dans les arts plastiques et l’architecture, 1919-1925, Université de Saint-Étienne, 1986.