Rabia Kazan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rabia Kazan
Nom de naissance Rabia Özden Kazan
Naissance (39 ans)
Drapeau de la Turquie Turquie, Malatya
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture turque

Rabia Özden Kazan, née à Malatya le , est une journaliste et essayiste turque.

Carrière[modifier | modifier le code]

Rabia Kazan commence sa carrière en 1996, avec le programme de télévision Later hosting Istanbul, sur la chaîne Turkish Flash Tv. Puis elle est journaliste au journal Ortadoğu (de), où elle travaille six ans. C'est à cette époque qu'elle devient célèbre en Turquie en interviewant l'homme qui a tenté de tuer le pape Jean-Paul II, Mehmet Ali Ağca[1],[2].

Elle devient ensuite éditrice du magazine Haber Revizyon.

En 2007, elle écrit un reportage à propos de la condition de la femme à Téhéran, intitulé Tahran Melekleri (Les anges de Téhéran), où elle évoque aussi le mariage temporaire, en arabe Mut'a (ﻣﺘﻌـة) qui cache une sorte de prostitution légalisée[3].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2007 elle se marie avec l'avocat italien Giacinto Licursi, membre du Parti communiste italien[4]. En 2012, elle retire son voile, ce qui lui vaut des menaces de mort[5],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (tr) « Ağca’nın eski nişanlısı başını açtı », Milliyet,‎ (consulté le 21 septembre 2014)
  2. (tr) « Ağca'nın eski nişanlısı Roma'da evlendi », Yeni Şafak,‎ (consulté le 21 septembre 2014)
  3. (it) Rivist@, « Rabia Kazan racconta la schiavitù delle donne », libero.it,‎ (consulté le 21 septembre 2014)
  4. (tr) « Rabia'nın büyük değişimi », Hürriyet,‎ (consulté le 21 septembre 2014)
  5. (en) « Bestselling Turkish writer is receiving death threats after she took her veil off », The Muslim Issue,‎ (consulté le 21 septembre 2014)
  6. (en) « Death threats for Turkish author Rabia Kazan for removing her veil », Before it's news,‎ (consulté le 21 septembre 2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]