Réunion d'Apalachin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voitures de luxe à la réunion d'Apalachin.

La réunion d'Apalachin (« Apalachin meeting ») est une réunion qu'a tenue la mafia américaine dans la maison du gangster Joseph "Joe the Barber" Barbara (en) à Apalachin (en) le 14 novembre 1957[1],[2]. Apparemment la réunion a eu lieu pour discuter de plusieurs sujets dont le prêt usuraire, le trafic de stupéfiants et le jeu, et pour partager les opérations illégales de feu Albert Anastasia[3],[4]. Il semble qu'environ 100 Mafiosi en provenance des États-Unis, du Canada et d'Italie ont assisté à cette réunion[4].

Les forces de polices locales et d'Etat sont devenues soupçonneuses à cause du grand nombre de voitures de luxe avec des plaques minéralogiques de tout le pays arrivant dans ce qui a été décrit comme « le paisible hameau d’Apalachin[5]. » Après avoir bloqué les routes, la police intervient dans la réunion, ce qui pousse un grand nombre des participants à fuir dans les bois[6]. Plus de 100 chefs du crime sont arrêtés et inculpés à la suite du raid. Un des résultats les plus immédiats de l' « Apalachin Meeting » est qu'il a aidé à confirmer l'existence d'une mafia américaine auprès du public, tandis que certaines personnes, en particulier l'inamovible directeur du FBI J. Edgar Hoover, ont longtemps refusé de reconnaître publiquement son existence[4],[7],[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Crime Inquiry Still Checking on Apalachin Meeting », Toledo Blade, Associated Press,‎ , two (lire en ligne)
  2. (en) « Apalachin Meeting Ruled Against Gang Killing Of Tough, Probe Told », Schenectady Gazette, Associated Press,‎ , p. 1, 3 (lire en ligne)
  3. (en) « Ex-Union Officers Take 5th On Mafia, Apalchin Meeting », Meriden Record, Associated Press,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  4. a b et c (en) Ralph Blumenthal, « For Sale, a House WithAcreage.Connections Extra;Site of 1957 Gangland Raid Is Part of Auction on Saturday », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  5. (en) « 'Crime Meeting' Conspiracy Convictions Upset By Court », Lodi News-Sentinel, UPI,‎ , p. 2 (lire en ligne)
  6. (en) « Host To Hoodlum Meet Dies Of Heart Attack », Ocala Star-Banner, Associated Press,‎ , p. 7 (lire en ligne)
  7. Sifakis, p. 19-20
  8. (en) Sid Feder, « Old Mafia Myth Turns Up Again In Move Against Apalachin Mob », The Victoria Advocate,‎ (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Lee Bernstein, The Greatest Menace: Organized Crime in Cold War America, Boston, Univ of Massachusetts Press,
  • (en) Lee Lamothe et Antonio Nicaso, Bloodlines: The Rise and Fall of the Mafia's Royal Family, Toronto, HarperCollins Publishers, (ISBN 0-00-638524-9)
  • (en) Robert Peterson, Crime & the American Response, New York, Facts on File, (ISBN 0-87196-227-6)
  • (en) Selwyn Raab, Five Families: The Rise, Decline, and Resurgence of America's Most Powerful Mafia Empires, New York, St. Martin's Press, (ISBN 0-312-30094-8)
  • (en) Thomas Reppetto, 'American Mafia: A History of Its Rise to Power, New York, Henry Holt & Co., (ISBN 0-8050-7798-7)
  • (en) Claire Sterling, Octopus: The Long Reach of the International Sicilian Mafia, New York, Simon & Schuster (Touchstone Edition),
  • United States. Congress. Senate. Committee on Governmental Affairs. Permanent Subcommittee on Investigations. Profile On Organized Crime Mid-Atlantic Region. Washington, D.C.: U.S. G.P.O., 1983.
  • (en) Pennsylvania Crime Commission: 1984 Report, St. Davids, Pennsylvanie, DIANE Publishing, (ISBN 0-8182-0000-6)

Voir aussi[modifier | modifier le code]