Récolte d'énergie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

La récolte d'énergie (energy harvesting ou energy scavenging en anglais) est le processus par lequel de l'énergie est tirée de sources externes (solaire, éolienne, vibratoire, cinétique, chimique, etc.) en quantités infinitésimales, puis emmagasinée pour servir au fonctionnement autonome d'appareils de petite taille, par exemple ceux utilisés par l'électronique vestimentaire (wearable electronics en anglais) et les réseaux de capteurs sans fil.

Les systèmes récupérateurs d'énergie fournissent de très faibles quantités de courant électrique à des circuits électroniques à basse consommation, à partir de sources d'énergie présentes dans l'environnement. Par exemple, il existe des gradients de température partout où l'on trouve des moteurs à combustion, ou des environnements urbains (avec des bâtiments souvent chauffés ou réfrigérés).

Le marché de ces dispositifs pourrait passer de 10 millions d'unités en 2013 à 18.7 millions d'unités en 2020 et remplacer peu à peu les batteries des appareils portables ou les dynamos sur les vélos[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Ambient Energy Could Replace Batteries, Daniel Cusick et ClimateWire, Scientific American, 9 octobre 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]