Questions à la Une

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Questions à la Une est un magazine télévisé d'investigation de la RTBF présenté par Frank Istasse et diffusé sur la Une. Il est diffusé depuis septembre 2005 et remplace l'ancien magazine Actuel, déprogrammé après un an de diffusion pour causes de faible audience.

Principe de l'émission[modifier | modifier le code]

Chaque émission s'articule autour de deux questions d'actualité sur un thème précis. En général, les reportages sont réalisés par des journalistes de la rédaction mais il arrive que le second soit acheté à l'étranger, souvent à des société de production françaises.

Ce magazine a trouvé rapidement un large public en Belgique francophone et a permis de mettre au jour plusieurs scandales politiques dans la ville de Charleroi dans les sociétés de logement et de déchet dirigés par des politiques. La personnalité du journaliste Jean-Claude Defossé, déjà célèbre pour ses séquences sur les grands travaux inutiles, a participé pour beaucoup au succès de l'émission à ses débuts. Jean-Claude Defossé à présenté l'émission jusqu'au moment où, en mars 2009, il annonce son entrée en politique et doit donc renoncer à son poste de présentateur à la RTBF.

En février 2016, Bruno Clément, nommé rédacteur en chef du JT, cède sa place de présentateur à Frank Istasse[1].

Émission remarquable[modifier | modifier le code]

Le mercredi à 20h15, l'émission est interrompue par un journal télévisé spécial annonçant l'indépendance unilatérale de la Flandre. Il s'agissait en fait d'une mise en scène, à la façon du feuilleton radiophonique La Guerre des mondes de Orson Welles, réalisée par Philippe Dutilleul et intitulée a posteriori Tout ça (ne nous rendra pas la Belgique)[2] ou Bye Bye Belgium.

Un an plus tard, une émission spéciale de Questions à la Une est diffusée sur les coulisses de Bye Bye Belgium. On y découvre notamment « les tensions internes à la RTBF, où tout le monde était loin d'être sur la même longueur d'onde »[3].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]