Quatuor à cordes nº 13 de Chostakovitch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la musique classique
Cet article est une ébauche concernant la musique classique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le Quatuor à cordes n° 13 en si bémol mineur (op. 138) est une œuvre de musique de chambre composée par Dmitri Chostakovitch en 1970.

Historique[modifier | modifier le code]

Il est créé par le Quatuor Beethoven le à Léningrad. Il est dédié à Vadim Borissovski, altiste du Quatuor Beethoven, mais celui-ci fut remplacé lors de la création par Fiodor Droujinine.

Structure[modifier | modifier le code]

Le 13e quatuor est composé d'un seul mouvement, un Adagio de 20 minutes environ, marqué Adagio - Doppio movimento - Tempo primo, avec pour thème « jeu sur un soupir ». Comme dans le 12e Quatuor, Chostakovitch utilise, de manière détournée, des éléments de la musique sérielle prohibée en URSS[1]. L'alto, l'instrument du dédicataire, présente initialement une série de tierces mineures en une forme de lamentation, qui est développée de manière fuguée par les quatre instruments, donnant une impression de cérémonie funèbre. Suit le Doppio movimento qui introduit une lente progression dynamique qui explose brusquement en pizzicati. S'installe alors un climat de nocturne, en une mélopée ondoyant entre violons et alto. Une nouvelle marche réunit les quatre instruments. Le rythme devient alors obsessionnel, les quatre instruments déployant des accords différents de neuvièmes mineures avant de s'éparpiller en pizzicati. La fin du quatuor est marquée par un ostinato durant 140 mesures, comme un lent battement de cœur s'amenuisant en une complainte intemporelle.

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après le livret du disque du 14e Quatuor par le Quatuor Borodine.