Pushan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pushan (sanskrit : पूषन) est le nom d'une divinité védique[1]. Il est censé apporter la fertilité des cultures. C'est l'un des 12 Ādityas.

Étymologie et origine[modifier | modifier le code]

Traditionnellement, le nom de la divinité est dérivée du verbe sanscrit, pūṣyati , "engendrer la prospérité". Ainsi, son nom signifierait « celui qui pousse les gens à prospérer. »

En 1924, Herman Collitz a suggéré que son nom dérivait d'une racine indo-européenne commune *Peh2uson ayant donné également le nom de Pan et de Faunus[2]. Il est probablement originellement un ancien dieu lune indo-européen[3]. Comme l'indique le Rig-Veda, il est l'époux de Sūryā, fille du Soleil, et amant de sa sœur, l'Aurore[4]

Védas[modifier | modifier le code]

Dans les Védas, Pushan est le dieu de la réunion. Pushan est responsable pour les mariages, les voyages, les routes et l'alimentation du bétail. Il est un dieu psychopompe qui mène les âmes vers l'Autre monde. Il protège les voyageurs des bandits et des bêtes sauvages. Il est un guide de soutien, un dieu « bon », conduisant ses fidèles vers les riches pâturages et la richesse. Il porte une lance d'or.

Références[modifier | modifier le code]

  1. The A to Z of Hinduism par B.M. Sullivan publié par Vision Books, page 167, (ISBN 8170945216)
  2. (sv) H. Collitz, "Wodan, Hermes und Pushan," Festskrift tillägnad Hugo Pipping pȧ hans sextioȧrsdag den 5 November 1924 1924, pp 574–587.
  3. (de) Hermann Güntert, Der arische Weltkönig und Heiland. Bedeutungsgeschichtliche Untersuchungen zur indo-iranischen Religionsgeschichte und Altertumskunde, Halle/Saale 1923, pp.  41 et suiv.
  4. Jean Haudry, Le mariage du dieu Lune, Baltistica XXXVI, 2001, p. 25-36