Pulsatille rouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pulsatilla rubra

La pulsatille rouge ou anémone rouge (Pulsatilla rubra) est une plante herbacée vivace de la famille des renonculacées.

Synonyme :

  • Anemone rubra Lam.

Description[modifier | modifier le code]

Haute de 10 à 30 cm, elle est couverte de longs poils. Les feuilles sont plusieurs fois pennées et disposées en rosette près du sol. La fleur est rouge bordeaux (alors que l'anémone pulsatille vulgaire a une teinte tirant plus vers le violet), de 4 cm de diamètre, isolée, en forme de cloche, avec 6 tépales couverts de poils argentés à l'extérieur et des étamines jaune vif. Une fois fleurie, la plante ressemble à un plumeau assez caractéristique.

Floraison assez précoce (avril).

Habitat et répartition[modifier | modifier le code]

La Pulsatille rouge est essentiellement présente dans le Massif central sur les versants orientaux relativement secs des différents massifs, en particulier dans les landes à genêt purgatif. On peut toutefois la trouver ponctuellement un peu plus à l'est du Massif central, comme dans le Bugey ou les préalpes de la Drôme (environs de Dieulefit) ou encore dans des zones plus éloignées comme la Touraine ou l'Anjou[1] sur les bords de la Loire (graines véhiculées par le fleuve depuis le Massif central ?).

Une sous-espèce pousse exclusivement sur les Grands Causses (ssp serotina) et une autre dans le nord de l'Espagne (ssp hispanica).

Cette espèce est protégée dans les régions Rhône-Alpes et Pays de la Loire (Article 1).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Deux petites stations de 12 pieds et 20 pieds sont actuellement présentes sur la commune de Brézé (2022)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]