Pukekohe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pukekohe
Pukekohe
Pukekohe East Church
Administration
Pays Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Île Île du Nord
Région Auckland
Autorité territoriale district de Franklin
Démographie
Population 29 000 hab. (2015)
Densité 333 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 12′ sud, 174° 54′ est
Superficie 8 709 ha = 87,09 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Zélande
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Zélande
City locator 14.svg
Pukekohe
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Zélande
Voir sur la carte topographique de Nouvelle-Zélande
City locator 14.svg
Pukekohe
Liens
Site web www.pukekohe.org.nz

Pukekohe est une ville du district de Franklin dans la région d'Auckland, située sur l'île du Nord de Nouvelle-Zélande, à approximativement 50 km d'Auckland.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bien qu'il y ait eu beaucoup d'autres attaques contre des colons à Auckland, les Maoris ont préféré des cibles isolées. Comme la plupart des femmes et des enfants avaient été évacués vers la ville d'Auckland, la plupart des personnes assassinées étaient des hommes et des adolescents. Les rebelles ont pu se cacher dans les poches de la brousse et vivre des biens et du bétail des colons. Presque toute la région de Pukekohe a été abandonnée aux rebelles en dehors des avant-postes militaires. Des attaques isolées ont eu lieu en novembre 1863 après la bataille de Rangiriri Éducation[réf. nécessaire].

Éducation[modifier | modifier le code]

L'aire urbaine de Pukekohe compte plusieurs écoles, dont le Wesley College, célèbre pour avoir accueilli Jonah Lomu[1].

Sports[modifier | modifier le code]

La ville accueille la Counties Manukau Rugby Union, fédération régionale de rugby à XV ; les Steelers jouent au Growers Stadium (en).

Le circuit de Pukekohe Park est un complexe de sport mécanique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rémy de Souza, « Le haka poignant du Wesley College en hommage à Jonah Lomu », sur lebuzz.eurosport.fr, Eurosport, (consulté le 3 décembre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :