Ptenopus garrulus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gecko babillard

Ptenopus garrulus
Description de cette image, également commentée ci-après
Ptenopus garrulus en Namibie
Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Gekkota
Famille Gekkonidae
Genre Ptenopus

Espèce

Ptenopus garrulus
(Smith, 1849)

Synonymes

  • Stenodactylus garrulous Smith, 1849
  • Ptenopus maculatus Gray, 1866

Ptenopus garrulus, le Gecko babillard, est une espèce de geckos de la famille des Gekkonidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre au Cap-du-Nord en Afrique du Sud, en Namibie, au Botswana et au Zimbabwe.

Habitat[modifier | modifier le code]

Ce gecko vit dans des trous dans le sol durant la journée. Il quitte son terrier à la nuit tombée pour chasser.

Le climat de cette région est chaud, voire très chaud durant la journée, avec une hygrométrie relativement faible. L'humidité est par contre plus élevée dans les terriers où cet animal passe ses journées.

Description[modifier | modifier le code]

Ptenopus maculatus.jpg
Ptenopus garrulus, Damaraland, Namibia

C'est un gecko terrestre et nocturne relativement massive d'aspect. La tête est assez grosse, avec de grands yeux et un bourrelet de peau vers le haut des yeux, lui donnant un « regard » particulier. La couleur de base est le orange tacheté de points plus clairs et plus sombres, bien que certains individus soient parfois plus gris qu'orange. Le dessous du corps est blanc-beige.

Ptenopus garrulus (Afrique du sud)

Il est capable de vocaliser, et pousse des cris ressemblants à des aboiements.

Les mâles matures ont une tête plus large que les femelles, mais il semble que ce soit le seul signe visible de dimorphisme sexuel.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (1 novembre 2012)[2] :

  • Ptenopus garrulus maculatus Gray, 1866
  • Ptenopus garrulus garrulus (Smith, 1849)

Alimentation[modifier | modifier le code]

Ce gecko consomme une large variété d'invertébrés de taille adaptée, et en particulier des termites qui entrent pour une large part dans son alimentation.

Reproduction[modifier | modifier le code]

La reproduction a lieu en octobre-novembre (l'été dans l'hémisphère sud).

Les femelles pondent un œuf à la fois, de forme ovoïde, pour un diamètre d'environ cinq millimètres.

Les œufs incubent durant deux à six mois selon les conditions climatiques.

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Gray, 1866 "1865" : Descriptions of two new genera of lizards from Damaraland. Proceedings of the Zoological Society of London, vol. 1865, p. 640-642 (texte intégral).
  • Smith, 1849 : Illustrations of the Zoology of South Africa; Consisting Chiefly of Figures and Descriptions of the Objects of Natural History Collected during an Expedition into the Interior of South Africa, in the Years 1834, 1835, and 1836 . vol. III. Reptilia, London, Smith, Elder, & Co.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Haacke, 1998 : Geographic Distribution. Ptenopus garrulus garrulus. African Herp News, no 27, p. 19-20
  • Hibbits, Pianka, Huey & Whiting, 2005 : Ecology of the common Barking Gecko (Ptenopus garrulus) in Southern Africa. Journal of Herpetology, vol. 39, no 3, p. 509-515.

Notes et références[modifier | modifier le code]