Pseudalsophis biserialis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pseudalsophis biserialis
Description de l'image Defaut 2.svg.
Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Dipsadidae
Genre Pseudalsophis

Nom binominal

Pseudalsophis biserialis
(Günther, 1860)

Synonymes

  • Herpetodryas biserialis Günther, 1860
  • Alsophis biserialis (Günther, 1860)
  • Alsophis biserialis biserialis (Günther, 1860)
  • Philodryas biserialis (Günther, 1860)
  • Philodryas biserialis biserialis (Günther, 1860)
  • Dromicus biserialis eibli Mertens, 1960
  • Alsophis biserialis eibli (Mertens, 1960)
  • Philodryas biserialis eibli (Mertens, 1960)

Pseudalsophis biserialis est une espèce de serpents de la famille des Dipsadidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique des îles Galápagos[1].

Description[modifier | modifier le code]

Pouvant mesurer jusqu'à 1.29 mètres, c'est un serpent cylindrique avec un corps mince et une longue queue effilée. Sa tête plate se distingue peu de son cou. Le nombre d'écaille dorsales est 19-19-15.

C'est une espèce non venimeuse dont la morsure est sèche[2].

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (30 août 2013)[3] :

  • Pseudalsophis biserialis biserialis (Günther, 1860)
  • Pseudalsophis biserialis eibli (Mertens, 1960)

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Günther, 1860 : On a new snake from the Galapagos islands. Annals and magazine of natural history, sér. 3, vol. 6, p. 78-79 (texte intégral).
  • Mertens, 1960 : Über die Schlangen der Galapagos Inseln. Senckenbergiana Biologica, vol. 41, no 3/4, p. 133-141.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]