Project Management Body of Knowledge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Project Management Body of Knowledge (PMBOK) [1],[2]est le guide du Project Management Institute définissant les champs de connaissance couvrant la gestion de projet, et recensant les bonnes pratiques professionnelles en la matière. À ce titre, il sert de base de référence, pour établir les contenus de cours sur la gestion de projet et pour l'élaboration d'examens de certification.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Project Management Institute (PMI) a publié un rapport spécial sur l'éthique, le standard et la certification (ESA special report) en août 1983[3], comme une tentative de documenter et standardiser les informations et les pratiques de la gestion de projet. Puis une deuxième version de ce rapport a été publiée en août 1987 sous le titre de Project Management Body of Knowledge.

La première édition du PMBOK est publiée en 1996 sous le titre A guide to the project Management Body of Knowledge (PMBOK Guide) pour souligner le fait que le document n'était pas en lui-même le corpus des connaissances, mais une structuration de celui-ci. Une seconde édition est alors préparée, adoptée comme standard officiel de l'ANSI en septembre 1999, puis publiée en 2000.

La troisième édition est publiée en 2004. Elle inclut des différences majeures avec la deuxième édition, notamment au niveau de la structure des chapitres.

La quatrième édition est adoptée en 2008 puis publiée en janvier 2009. Elle vise surtout à augmenter la clarté du texte et la cohérence de l'ensemble, tant entre les chapitres qu'avec les autres standards particulièrement Program, Portfolio, Organization Project Management Maturity Model (OPM3) et le standard Unified Project Management Lexicon.

La cinquième édition est parue en 2013, après l'adoption de la norme ISO 21500. Elle identifie un dixième domaine de compétences: le management des parties prenantes (stakeholders), s'alignant sur ce point avec la norme internationale.

La sixième édition est sortie fin 2017.

Objectifs[modifier | modifier le code]

Le principal objectif du Guide PMBOK est de définir le sous-ensemble du Corpus des connaissances en management de projet qui est généralement reconnu de bonne pratique. Cela signifie qu’il présente la notion de manière générale et de façon qu’elle soit applicable au plus grand nombre car elle n’est pas uniforme et chaque manager doit déterminer ce qui est le plus approprié.

Il fournit aussi un lexique commun pour le management de projet qui est essentiel pour la profession. Mais ce guide concerne uniquement les projets individuels et les processus de management de projet généralement reconnus de bonne pratique.

Le PMBOK est un standard officiel de l'ANSI[4], reconnu internationalement (IEEE Std 1490-2003), qui documente les bonnes pratiques et les fondamentaux de la gestion de projet. Il a une portée générale et s'applique aux projets de nombreux secteurs, comme la construction, le logiciel, l'ingénierie et l'industrie, etc.

Contenu[modifier | modifier le code]

Le contenu est très proche et complémentaire[5] de la norme ISO 21500 qu'il a par ailleurs inspiré.

Cadre du management de projet[modifier | modifier le code]

Cette section permet de comprendre le management de projet avec deux chapitres : l’introduction qui définit de manière globale les facteurs de réalisation du management de projet et un second qui décrit le cycle de vie du projet et son adaptation à l’environnement.

Norme du management de projet[modifier | modifier le code]

Cette section définit les 5 groupes de processus indispensables à tout projet :

  • Le groupe de processus de démarrage : élaboration d’un nouveau projet ou d’une nouvelle phase d’un projet, de ses grandes lignes et approbation de celui-ci pour le mettre en place.
  • Le groupe processus de planification : précision des actions à mettre en place pour atteindre les objectifs du projet.
  • Le groupe de processus d’exécution : réalisation du plan du projet ou d’un phase d’un projet et allocation des ressources nécessaires.
  • Le groupe de processus de surveillance et de maîtrise : contrôle de la progression du projet et régulation en cas d’écart en mettant en place des actions correctives.
  • Le groupe processus de clôture : finalisation de la réalisation du projet avec la mise en forme du produit ou service élaboré en première étape.

Domaines de connaissance en management de projet[modifier | modifier le code]

Cette section détermine 49 processus de management de projet, que l’on peut introduire dans les 5 groupes de la section précédente, qui sont divisés en dix domaines de connaissances :

Domaines de connaissance et processus du PMBOK
  • La Gestion de l’Intégration du projet détermine les processus qui vont permettre la gestion du projet au sein des groupes de management du projet. Il y a 7 processus.
  • La Gestion du périmètre du projet qui a pour mission de garantir la survenance de tous les travaux nécessaires à la bonne réalisation du projet. Il y a 6 processus.
  • La Gestion de l’échéancier du projet (anciennement Gestion des délais du projet) comprend des processus afin d’effectuer le projet en temps voulu. Il y a 6 processus.
  • La Gestion des coûts du projet décrit le processus de pilotage de budgétisation et de maîtrise des coûts afin de réaliser le projet en concordance avec le budget alloué.  Il y a 4 processus.
  • La Gestion de la qualité du projet assure que le produit, service ou résultat recherché à la fin du projet soit en adéquation avec le besoin auquel il doit répondre au départ. Ces processus font références à l’amélioration continue affirmé par Deming. Il y a 3 processus.
  • La Gestion des ressources du projet (anciennement Gestion des ressources humaines du projet) permet de coordonner les ressources et d’orienter les acteurs du projet pour définir les tâches de chacun. Il y a 6 processus.
  • La Gestion des communications du projet correspond à l’ensemble des processus visant à améliorer le Système d’Information lié au projet. Il y a 3 processus.
  • La Gestion des risques du projet permet de gérer les risques visant la production du bien, service ou résultat recherché dans le projet. Il y a 7 processus.
  • La Gestion des approvisionnements du projet permet de définir les processus nécessaires à l’acquisition des différentes ressources pour la réalisation du projet. Il y a 3 processus.
  • La Gestion des parties prenantes du projet permet d’identifier les personnes qui vont affectées ou qui vont être affectées par le projet. Cela permet de mettre en place les stratégies de management pour améliorer la communication et identifier les besoins des parties prenantes pour qu’elles soient impliquées dans le projet. Il y a 4 processus.

Extensions[modifier | modifier le code]

Le guide PMBOK est un guide générale pour la gestion de projet et il y a actuellement 3 extensions :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) A Guide to the Project Management Body of Knowledge: (Pmbok Guide) - (ISBN 978-1933890517)
  2. (fr) Guide du corpus des connaissances en management de projet (Guide PMBOK) - (ISBN 978-1933890654)
  3. Voir l'historique des versions dans l'appendix B du PMBOK
  4. Standard ANSI/PMI 99-001-2008
  5. « ISO 21500 et PMBOK : une complémentarité intelligente et pragmatique », sur www.blog-gestion-de-projet.com (consulté le 21 janvier 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]