Porte Saint-Bernard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 11 juillet 2012 à 09:56 et modifiée en dernier par Lvcvlvs (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Porte Saint-Bernard
Image dans Infobox.
La porte Saint-Bernard et le château de la Tournelle sur une gravure d'Adam Pérelle, vers 1680.
Présentation
Partie de
Destination initiale
Entrée de ville fortifiée
Destination actuelle
Démolie en 1797
Construction
1606
État de conservation
Détruit (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg

La porte Saint-Bernard, aujourd'hui disparue, était une des portes de Paris de l'enceinte de Philippe Auguste. Elle se trouvait à l'extrémité orientale du quai de la Tournelle, le long de la Seine, dans le quartier Saint-Victor du 5e arrondissement.

Historique

La porte Saint-Bernard fut percée à la fin du XVe siècle au sud du château de la Tournelle, juste un peu à l'est de l'extrémité du pont de la Tournelle.
La porte fut reconstruite, en 1606, sous le règne d'Henri IV, sous la forme d'un gros pavillon carré, devant les nos 1 et 3 du quai.

Lorsque Louis XIV fit démolir les fortifications, l'architecte Jacques-François Blondel construisit, en 1670, la nouvelle porte Saint-Bernard sur le même modèle que les portes Saint-Denis et Saint-Martin. Elle fut détruite en 1797[1].

Situation de la porte Saint-Bernard.

Liens externes

Notes, sources et références

  1. Renaud Gagneux et Denis Prouvost, Sur les traces des enceintes de Paris : promenade au long des murs disparus, Paris, éditions Parigramme, , 246 p. (ISBN 2-84096-322-1)