Poivrier noir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poivre (homonymie).

Le Poivrier noir ou Poivre noir (Piper nigrum) est une liane de la famille des Pipéracées originaire de la côte de Malabar. Cette plante est cultivée dans la zone tropicale pour ses baies qui donnent une épice recherchée : le poivre.

Dénominations[modifier | modifier le code]

Le poivre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Poivre.

Selon le traitement et le stade de récolte, les grains pourront donner :

  • du poivre noir (baies entières séchées récoltées à maturité), le monde entier consomme du poivre noir, mais personne ne sait d'où il vient. Contrairement aux vins et aux fromages, rien n'oblige à mentionner son origine. « Les premiers plants cultivés au Brésil, à Madagascar ou ailleurs venaient tous du Kerala », précise le Dr Sanna, ancien directeur de l'institut indien de recherche sur les épices, qui étudie Piper nigrum depuis quarante ans. Dans l'Antiquité, les grains noirs servaient de monnaie d'échange au même titre que l'or ou le sel ;
  • du poivre blanc (baies séchées débarrassées de leurs enveloppes) ;
  • du poivre vert (baies fraîches conservées humides).

Le poivre est une épice quasi-universellement consommée. Sa saveur piquante est due à des amides.

Liste des variétés[modifier | modifier le code]

Poivrier noir

Selon Tropicos (19 décembre 2013)[6] (Attention liste brute contenant possiblement des synonymes) :

  • variété Piper nigrum var. macrostachyum C. DC.
  • variété Piper nigrum var. nigrum

Culture[modifier | modifier le code]

Une maladie ravage les plants de poivrier depuis 1992. Elle contamine le sol et provoque le pourrissement brutal des racines. Le champignon Phytophtora capsici, qui s'apparente à une algue, en est à l'origine. Il peut rester plusieurs années dans le sol. Ses cellules se reproduisent avec la chaleur et les pluies. L'ONU a financé un programme de recherche pour combattre la maladie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Nom vernaculaire français d'après Dictionary of Common (Vernacular) Names sur Nomen.at
  2. a et b Meyer C., ed. sc., 2009, Dictionnaire des Sciences Animales. consulter en ligne. Montpellier, France, Cirad.
  3. a, b et c Nom vernaculaire en français d’après Termium plus, la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada
  4. Voir définition donnée par le Grand dictionnaire terminologique de l’Office québécoi de la langue française.
  5. Voir cette espèce sur le site Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN)
  6. Tropicos, consulté le 19 décembre 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :