Pod (navigation)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pod.
Pods SSP à double hélice

Un pod est un élément qui, s'il est orientable, remplace à lui seul le couple hélice - gouvernail. L'utilisation de pods est assez récente en construction navale (à partir des années 1990).

Technique[modifier | modifier le code]

Azipod du brise-glace Mackinaw (WLBB-30)USCGC Mackinaw

Les pods sont des moteurs électriques placés dans des nacelles, portant une ou deux hélices et installée sous la coque du navire, ils sont fixes ou plus généralement orientables.

Pod propulseur[modifier | modifier le code]

Le moteur est dans la coque du navire, l'hélice est entraînée par une transmission par arbres comprenant des renvois d'angle. Cette propulsion est connue sous les noms de Z-drive, Z-peller, ou plus généralement, ASD (Azimuthal Stern Drive). Ce type de propulseur est assez répandu sur les remorqueurs.

Pod moteur-propulseur[modifier | modifier le code]

Le pod contient un moteur qui entraîne une ou deux hélice. Le moteur est le plus souvent électrique (il existe des moteurs hydrauliques). Il est alimenté par une génératrice habituellement entraînée par un moteur diesel. Suivant les modèles, le pod peut être orienté sur 360°, ce qui rend ce type de navire très maniable. Ce type de pod se rencontre sur les paquebots et les navires de croisière, ainsi que sur certains nouveaux brise-glaces et bâtiments militaires (BPC Mistral par exemple).

Les moteurs électriques des pods peuvent être refroidis par air (l'air étant pulsé depuis la coque). En cas d’incendie, cette ventilation est automatiquement coupée, entraînant l’extinction du feu par manque d’oxygène et refroidissement par l’eau de mer extérieure. Il existe aussi des refroidissements par eau.

Comparatif[modifier | modifier le code]

Avantages[modifier | modifier le code]

  • Souplesse d'utilisation de la propulsion diesel-électrique.
  • Variations d'allure rapides.
  • Orientation de la poussée, suppression du gouvernail.
  • Réfrigération partielle du moteur électrique par l'eau de mer environnante.
  • Économie d'installation de propulseurs transversaux arrières.
  • Les manœuvres de port sont plus aisées et l'emploi de remorqueurs est moins souvent nécessaire.
  • D'un point de vue hydrodynamique, les hélices sur pod sont plus efficaces car elles ne fonctionnent pas dans la zone de turbulence de la coque. Les hélices amont (en avant du pod) travaillent dans un champ de vitesse homogène, non perturbé.
  • L'absence de transmission par arbre d'hélice permet une plus grande liberté d'utilisation du volume du navire, notamment pour l'emplacement des groupes diesel-électrique.

Inconvénients[modifier | modifier le code]

  • Technologie complexe.
  • Passage obligatoire en bassin en cas d'avarie du moteur électrique qui n'est pas accessible depuis l'intérieur du navire.

Controverse[modifier | modifier le code]

Suite à nombreux dysfonctionnements techniques sur les pods Mermaid de quatre paquebots-jumeaux Millennium, Infinity, Summit et Constellation construits entre 2000 et 2002 aux Chantiers de l'Atlantique (filiale d'Alstom marine) et de l'indisponibilité de ces paquebots qui en a résulté, l'armateur Royal Caribbean (RCCL) attaque Alstom Power Conversion et Rolls Royce. Ces deux groupes furent associés dans la société Mermaid Pods pour la fabrication des pods équipant ses paquebots. En 2003 RCCL leur réclamant 300 millions de dollars d'indemnités[1] les poursuites judiciaires sont finalement abandonnées en 2006 après accord avec les assureurs[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « L'armateur RCCL attaque Alstom sur les « pods » de ses paquebots », sur usinenouvelle.com
  2. « Pods : RCCL abandonne ses poursuites judicaires contre le groupe Alstom », sur meretmarine.com

Annexe[modifier | modifier le code]

Connexe[modifier | modifier le code]

  • Propulsion maritime
  • Un exemple de navire utilisant des pods : le Queen Mary 2 en utilise quatre comme moyen de propulsion (deux sont fixes et deux sont orientables).
  • Azipod (en) : le plus ancien des fabricants de pods
  • Principaux constructeurs en 2006 : ABB (Azipod), Alstom/Rolls Royce/Kamewa (Mermaid), Schottel/Siemens (SSP)

Lien externe[modifier | modifier le code]