Royal Caribbean International

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Royal Caribbean)

Royal Caribbean International
logo de Royal Caribbean International
illustration de Royal Caribbean International
Royal Caribbean Oasis of the Seas

Création 1968
Personnages clés Michael Bayley président.
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Action NYSE : RCL
Siège social Miami
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Michael Bayley président.
Activité Tourisme
Produits Croisières
Société mère Royal Caribbean Group
Sociétés sœurs Celebrity Cruises, Silversea Cruises
Site web royalcaribbean.com

La Royal Caribbean International (RCI) est une compagnie maritime américano-norvégienne spécialisée dans les navires de croisières. Elle est basée à Miami en Floride. Elle fait partie du groupe Royal Caribbean Cruise Line.
La compagnie est inscrite sous le nom de Royal Caribbean Cruises Ltd. dans le registre de commerce à Monrovia, au Liberia.

Royal Caribbean International est une marque de la Royal Caribbean Cruise Line qui possède 26 navires opérationnels. Les noms de tous ses navires se terminent en of the Seas.

Celebrity Cruises, Pullmantur Cruises et Croisières de France font également partie de Royal Caribbean et l'entreprise a des parts dans Island Cruises (en).
Ses zones de navigation sont principalement les Antilles et les Caraïbes. Des croisières sont aussi organisées en Europe (Méditerranée et pays scandinaves), en Asie, en Amérique du Sud, en Australie, au Canada et en Alaska. Elle est actuellement la propriété de la famille Pritzker.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Royal Caribbean Cruise Line a été fondée en 1968 par Anders Wilhelmsen & Company, I. M. Skauge & Company et Gotaas Larsen qui sont toutes les trois des sociétés maritimes norvégiennes.
Deux ans plus tard la nouvelle compagnie met en service son premier navire, le Song of Norway. L’année suivante le Nordic Prince est présenté et en 1972 le Sun Viking.
Quatre ans après le Song of Norway est rallongé de 25 mètres environ. La société Royal Caribbean atteint une renommée mondiale quand en 1982 le Song of America, dans l’ordre de grandeur, devient le troisième navire du monde à être inauguré. En 1986 la Royal Caribbean Cruise Line acquiert un terrain côtier à Haïti. La nouvelle destination s’appelle Labadee et les clients de la Royal Caribbean Cruise Line peuvent s’y rendre en exclusivité.

L'OPA lancée par Carnival sur RCL échoue finalement. Alors que Skaugen et Gotaas Larsen sont d’accord pour accepter l’offre, Wilhelmsen la repousse avec l'aide du groupe hôtelier Hyatt. Les deux partenaires sont maintenant les seuls propriétaires de la Royal Caribbean Cruise Line.
En 1988 la Royal Caribbean Cruise Line fusionne avec Admiral Cruise et devient Royal Admiral Cruises mais elle reprendra son nom initial plus tard. Après une restructuration de l’entreprise, le Sovereign of the Seas, le plus grand navire de croisière de son temps, construit en France à Saint-Nazaire par les Chantiers de l'Atlantique, est mis en service. Deux ans après le Nordic Empress et le Viking Serenade rejoignent la flotte et l’entreprise continue son expansion. Dans la même année la Royal Caribbean Cruise Line acquiert sa deuxième destination privée, Little Stirrup Cay, dont le nom est changé en Coco Cay.

L’année suivante le Monarch of the Seas prend la mer, le troisième bateau de la catégorie Sovereign. Le Majesty of the Seas est prêt un an plus tard. La capacité élevée du nombre de passagers et la part du marché qui s’accroissent encouragent la RCCL en 1993 d’aller à la Bourse. Dans les années qui suivent, l’expansion de l’entreprise continue. Le nouveau siège principal à Miami s’achève. L'année 1995 voit la livraison du premier navire de la classe « Vision », le Legend of the Seas construit aux Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire.

L’entreprise fait du bénéfice et deux nouveaux bateaux quittent le chantier naval, le Splendour of the Seas et le Grandeur of the Seas. En 1996 la compagnie signe un contrat avec Aker Yards pour faire construire de nouveaux navires ayant une capacité de 130 000 tonneaux. Le premier bateau de la société, le Song of Norway est vendu et deux nouveaux bateaux de la catégorie Vision sont mis en service, le Rhapsody of the Seas et le Enchantment of the Seas.

L’entreprise achète Celebrity Cruises et change le nom Royal Caribbean Cruise Line en Royal Caribbean International. L’année suivante le Song of America et le Sun Viking sont retirés. En 1998 le Vision of the Seas prend la mer, le dernier navire de la classe Vision.

En 1999 le Voyager of the Seas quitte le chantier naval. C’est à ce moment le plus grand navire du monde et il attire l’attention des médias. Suivent le Explorer of the Seas et le premier bateau de croisière écologique, le Radiance of the Seas, ainsi que la nouvelle destination, Alaska. En 2002, le Navigator of the Seas et le Brilliance of the Seas, le deuxième bateau de la classe Radiance, sont lancés.

En 2003, RCCL lance un projet de fusion avec la compagnie britannique P&O Cruises, branche croisière du groupe P&O, projet accepté par les actionnaires. Cependant, le leader mondial, Carnival offre alors 5,67 milliards de US-dollars tout en actions et remporte finalement la mise, accroissant considérablement son périmètre. RCCL échoue donc dans sa tentative de concurrencer Carnival au niveau international.

On installe des murs d’escalade sur le Serenade of the Seas et le Mariner of the Seas. Ces murs sont dorénavant un insigne de marque de la Royal Caribbean. Le Jewel of the Seas est lancé en 2004, le Nordic Empress est rénové et prend le nom de Empress of the Seas. En 2004 aussi, le Enchantment of the Seas est agrandi de 22 mètres.

En RCCL achète Pullmantur Cruises à Madrid.

Flotte[modifier | modifier le code]

Chaque paquebot de Royal Caribbean inclut au moins un mur d'escalade, des bars, des lounges, des spas, des salles de gymnastique, une salle à manger principale et d'autres restaurants. Sur tous ses paquebots, la ligne de croisière offre un service de garde d'enfants avec activités appelé Adventure Ocean. La compagnie a fait construire ses navires dans trois chantiers depuis 1994 :

La flotte actuelle se compose de :

Navires opérationnels[modifier | modifier le code]

La flotte Royal Caribbean
Navire Tableau Tonnage (t) Longueur (m) Équipage Passagers Vitesse (nœuds) Chantier naval Année
Grandeur of the Seas 74 000 280 760 2 446 22 Kværner Masa-Yards Nouveau chantier naval de Turku à Turku (Finlande) 1996
Rhapsody of the Seas 78 491 280 765 2 435 22 Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire (France) 1997
Enchantment of the Seas 80 700 301 765 2 446 25 Kværner Masa-Yards Nouveau chantier naval de Turku à Turku (Finlande) 1997
Vision of the Seas 78 491 279 765 2 435 25 Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire (France) 1998
Voyager of the Seas 137 276 311 1 181 3 138 24 Kværner Masa-Yards Nouveau chantier naval de Turku à Turku (Finlande) 1999
Explorer of the Seas 137 308 311 1 180 3 114 24 Kværner Masa-Yards Nouveau chantier naval de Turku à Turku (Finlande) 2000
Adventure of the Seas 137 276 311 1 180 3 114 24 Kværner Masa-Yards Nouveau chantier naval de Turku à Turku (Finlande) 2001
Radiance of the Seas 90 090 293 859 2 501 25 Meyer Werft à Papenbourg (Allemagne) 2001
Brilliance of the Seas 90 090 293 859 2 501 25 Meyer Werft à Papenbourg (Allemagne) 2002
Navigator of the Seas 138 279 311 1 213 3 114 22 Kværner Masa-Yards Nouveau chantier naval de Turku à Turku (Finlande) 2002
Serenade of the Seas 90 090 294 891 2 490 25 Meyer Werft à Papenbourg (Allemagne) 2003
Mariner of the Seas 138 279 311 1 185 3 114 22 Kværner Masa-Yards Nouveau chantier naval de Turku à Turku (Finlande) 2002
Jewel of the Seas 90 090 293 842 2 501 25 Meyer Werft à Papenbourg (Allemagne) 2004
Freedom of the Seas 154 407 339 1 360 4 370 22 Aker Yards Chantier naval de Turku à Turku (Finlande) 2006
Liberty of the Seas 154 407 339 1 360 4 370 22 Aker Yards Chantier naval de Turku à Turku (Finlande) 2007
Independence of the Seas 154 407 339 1 360 4 370 22 Aker Yards Chantier naval de Turku à Turku (Finlande) 2008
Oasis of the Seas 225 282 360 2 165 6 296 22 STX Europe Chantier naval de Turku à Turku (Finlande) 2009
Allure of the Seas 225 282 361 2 165 6 296 22 STX Europe Chantier naval de Turku à Turku (Finlande) 2010
Quantum of the Seas 167 800 348 1 550 4 905 22 Meyer Werft à Papenbourg (Allemagne) 2014
Anthem of the Seas 167 800 348 1 550 4 905 22 Meyer Werft à Papenbourg (Allemagne) 2015
Ovation of the Seas 168 600 348 1 550 4 905 22 Meyer Werft à Papenbourg (Allemagne) 2016
Harmony of the Seas 227 700 362 2 394 6 296 20 Chantiers de l'Atlantique, à Saint-Nazaire (France) 2016
Symphony of the Seas 228 081 362 2 452 6 458 22 Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire (France) 2018
Spectrum of the Seas 167 800 348 4 188 22 Meyer Werft à Papenbourg (Allemagne) 2019
Odyssey of the Seas
167 800 348 4 188 22 Meyer Werft à Papenbourg (Allemagne) 2021
Wonder of the Seas
230 000 363 2 400 6 400 22 Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire (France) 2022
Icon of the Seas
250 800 365 2350 5 600 22 Meyer Turku à Turku (Finlande) 2023

Navires en commande[modifier | modifier le code]

Navire Tonnage (t) Longueur (m) Équipage Passagers Vitesse (nœuds) Chantier naval Année
Utopia of the Seas 231 000 365 2500 7 000 Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire (France) 2024
Star of the seas 250 800 362 2350 5 600 Meyer Turku à Turku (Finlande) 2025
Icon 3 250 800 365 2350 5 600 Meyer Turku à Turku (Finlande) 2026
Oasis 7 231 000 362 2500 7 000 Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire (France) 2028

Classe Icon[modifier | modifier le code]

Cette classe compte 1 navire, elle offre ses services de croisière depuis janvier 2024. Elle surpasse la Classe Oasis et propose les plus grands paquebots jamais construits.

Classe Oasis[modifier | modifier le code]

Cette classe compte 5 navires, elle offre ses services de croisière depuis l'automne 2009. Elle surpasse la Classe Freedom par sa grandeur, son tonnage et sa capacité de passagers.

L’Oasis of the Seas et l’Allure of the Seas ont été construits par STX en Finlande, l’Harmony of the Seas, le Symphony of the Seas et le Wonder of the Seas ont été construits par les Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire (France) où un sixième navire est en construction[1] et un septième est commandé pour 2028.

Classe Quantum[modifier | modifier le code]

La classe Quantum compte 5 navires :

Classe Freedom[modifier | modifier le code]

La classe Freedom compte 3 navires :

Classe Voyager[modifier | modifier le code]

La classe Voyager compte 5 navires :

Classe Radiance[modifier | modifier le code]

Brillance of the Seas dans le fjord de Geiranger (Norvège).

Cette classe compte 4 navires :

Classe Vision[modifier | modifier le code]

4 navires composent cette classe :

Anciens navires[modifier | modifier le code]

Classe Sovereign[modifier | modifier le code]

Monarch of the Seas.

Trois navires ont composé cette classe :

Classe Vision[modifier | modifier le code]

2 navires de cette classe ont quitté la flotte, 4 sont encore en service chez RCI :

Classe Song of Norway[modifier | modifier le code]

  • Song of Norway (1970–1997)
  • Nordic Prince (1971–1995)
  • Sun Viking (1972–1998)

Autres navires[modifier | modifier le code]

Ports d'escale Royal Caribbean[modifier | modifier le code]

Impacts environnementaux[modifier | modifier le code]

L'organisation européenne Transport et Environnement estime en 2019 que l’ensemble des navires de la société émettent quatre fois plus de pollution par les SOx que l'ensemble de voitures en Europe[2]. Les villes portuaires les plus touchées sont principalement localisées en mer Méditerranée : Barcelone, Palma de Majorque et Venise. Les pays les plus touchés sont l'Espagne, l’Italie, la Grèce, la France, et la Norvège.

Annexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]