Aller au contenu

Plan Z (Chili)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Texte manuscrit du "Plan Z" qu'apparaît dans le Livre Blanc du changement de gouvernement au Chili.

Le Plan Zeta est le nom attribué au Chili à un supposé plan du gouvernement de Salvador Allende, qui consistait à mener à terme une insurrection armée, un auto-coup d'État, afin d'imposer de force un gouvernement marxiste. La supposée existence de ce plan a été divulguée par les militaires qui ont perpétré le putsch de 1973.

Les archives déclassifiées de la CIA à partir de 1999 ont démontré que le Plan Z n'a jamais existé, et que sa divulgation a été une opération de guerre psychologique des militaires chiliens, spécifiquement de l'Armée du Chili, à travers laquelle ils ont imposé la logique du « eux ou nous » pour justifier la répression et les violations des droits humains menés à terme pendant la dictature militaire.[1] Federico Willoughby-MacDonald (es), collaborateur du Régime Militaire, discréditera ultérieurement le plan en le dénonçant comme une « fausseté ».

Références

[modifier | modifier le code]
  1. Paz Rojas, La interminable ausencia : estudio médico, psicológico y político de la desaparición forzada de personas, Santiago, Lom Ediciones, , 214 p. (ISBN 978-956-00-0098-9, lire en ligne), p. 146

    « La existencia del plan fue utilizada como una de las justificaciones del Golpe de Estado, y jugó un papel determinante en la radicalización de los militares y civiles partidarios del régimen militar, que temiendo ser víctimas de crímenes alevosos por los izquierdistas, impusieron la lógica de «ellos o nosotros» («ellos» nos iban a matar, pero «nosotros» nos adelantamos y le dimos el trato que nos tenían preparado). »