Place de la Cathédrale (Strasbourg)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Place de la Cathédrale.
Place de la Cathédrale

(Müensterplatz)

Situation
Image illustrative de l'article Place de la Cathédrale (Strasbourg)
Coordonnées 48° 34′ 53″ nord, 7° 45′ 01″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Ville Strasbourg
Quartier(s) Centre-ville - Hypercentre.
Morphologie
Type place
Histoire
Monuments cathédrale Notre-Dame, Maison Kammerzell

Géolocalisation sur la carte : Strasbourg

(Voir situation sur carte : Strasbourg)
Place de la Cathédrale (Müensterplatz)

La place de la Cathédrale de Strasbourg est une des principales places de la ville.

Description[modifier | modifier le code]

Elle se situe aux alentours de la Cathédrale Notre-Dame.

Sur cette ancienne place se trouve plusieurs bâtiments remarquables.

La pharmacie

Au no 10, l’ancienne Pharmacie du Cerf, de style renaissance était la plus ancienne pharmacie de France qui abrite maintenant la Boutique culture de la ville. Elle possède de très belles arcades sculptées de branchages et de reptiles. Au coin, le Büchmesser, une colonne de grès servait à mesurer l’embonpoint des notables de la ville qui devait passer entre celle-ci et la maison.

La Maison Kammerzell
Maison Kammerzell. Photographie (1890-1900).
Article détaillé : Maison Kammerzell.

Au no 16 se situe l’une des maisons les plus célèbres de Strasbourg, la maison Kammerzell, construite en 1571 dans le style Renaissance. Le rez-de-chaussée est en pierre et les étages supérieurs en bois sculptés avec des fenêtres en cul de bouteille. Les sculptures des poutres représentent des scènes sacrées et profanes. Sur le pignon, on voit encore la poulie qui servait à faire monter les réserves au grenier.

Légende[modifier | modifier le code]

La Place de la Cathédrale est réputée pour être particulièrement venteuse. Certaines légendes racontent que lors de la construction de la Cathédrale, par une sombre nuit, le Diable chevauchant le vent fut intrigué par ce bâtiment. Il s’arrêta pour visiter et demanda à son cheval, le vent, de l’attendre.

Le Diable, ébloui par sa visite, se laissa surprendre par la messe du matin et se retrouva enfermé dans un pilier. Le vent continue à tourner autour de la Cathédrale en l’attendant[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice Moszberger (dir.), Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, Le Verger, Barr, 2012 (nouvelle éd. révisée), p. 48-50 (ISBN 9782845741393)
  • Roland Recht, Jean-Pierre Klein et Georges Foessel (dir.), Connaître Strasbourg : cathédrales, musées, églises, monuments, palais et maisons, places et rues, Alsatia, Colmar ?, 1998 (nouvelle édition remaniée), p. 55-58 (ISBN 2-7032-0207-5)
  • Bernadette Schnitzler, « Un ambitieux projet d'implantation du Hunenburg Verlag place de la Cathédrale à Strasbourg en 1941-1942 », dans Les Fruits de la récolte, Presses universitaires de Strasbourg, Strasbourg, 2007, p. 351-361

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :