Pierre Binétruy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Binétruy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Directeur de thèse
Mary Gaillard (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Pierre Binétruy, né le et mort le , est un physicien théoricien français.

Il a œuvré pour faire connaître au grand public le monde de la relativité générale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Binétruy est né en 1955[1]. Il obtient son doctorat en 1980[2]. Pierre Binétruy est professeur à l'université de Paris-Diderot, spécialiste de la cosmologie et des interactions fondamentales de l'univers[1]. Impliqué dans la fondation du laboratoire AstroParticule et Cosmologie (APC), il en a été le directeur jusqu'en 2013[2]. Il a créé le Mooc intitulé Gravité ! Du Big Bang aux trous noirs[2]. Il considère que les ondes gravitationnelles « sont des messagers parfaits », car elles peuvent nous parvenir intactes depuis leur lieu d'émission et il pense que la technologie actuelle ne permet pas encore de détecter les ondes du Big Bang[3].

Pierre Binétruy est mort en avril 2017[2].

Prix[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Supersymmetry : from concepts to searches, Oxford University Press, , xii-520 p. (ISBN 9780198509547)
  • À la poursuite des ondes gravitationnelles : dernières nouvelles de l'Univers, Dunod (ISBN 9782100758609).
  • « Au delà de la relativité générale: Une théorie quantique de la gravitation est nécessaire », Pour la Science, no 457,‎ .

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Décès du physicien Pierre Binetruy », sur sciencesetavenir.fr, (consulté le 4 mai 2017).
  2. a b c et d Laurent Sacco, « Décès de Pierre Binétruy : la traque des ondes gravitationnelles continue », sur futura-sciences.com, (consulté le 3 mai 2017).
  3. MARION DEGEORGES, « Des ondes gravitationnelles détectées pour la première fois, confirmant la théorie d'Einstein », sur lesechos.fr, (consulté le 3 mai 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]