Pierre-Marie-Théodore Choumara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre-Marie-Théodore Choumara
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
Activité
Autres informations
Distinctions

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre-Marie-Théodore Choumara est un officier du Génie français né à Nonancourt (en Normandie) le et décédé à Paris le .

Après de remarquables états de service sous l'Empire (blessé de plusieurs coups de sabre à la bataille de Waterloo), il inventa en 1829 le fourneau à la Choumara qui équipa pendant une cinquantaine d'années les cuisines des forts français. Parallèlement, il écrivit d'importantes contributions sur les fortifications, particulièrement celles de Paris, contributions dont les principes ont été cités par de nombreux professeurs de fortification ou auteurs d'ouvrages spécialisés.[réf. nécessaire]

Chevalier puis officier de la Légion d'honneur[réf. souhaitée], il prit sa retraite en 1845 avec le grade de chef de bataillon, son caractère assez entier ayant sans doute été un obstacle à la progression vers le grade de colonel.

Décédé à Paris le , il est transféré à l'ancien cimetière de Nonancourt, où sa tombe est ornée de l'insigne d'officier de la Légion d'honneur.

Œuvres et publications[modifier | modifier le code]

  • Mémoires sur les fortifications de Paris... Premier mémoire (1833) [1]
  • Le Fou du roi, ou Confessions d'un ingénieur militaire, formant commentaire et complément aux Confessions de J.-J. Rousseau (1841)

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]