Pierre-Jean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pierre-Jean est une nouvelle de jeunesse de Jules Verne, écrite vraisemblablement vers 1852[1]. Ce récit fut totalement revu par Michel Verne, qui le fit paraître dans le recueil Hier et demain, sous le titre La Destinée de Jean Morénas.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • M. Bernardon, 35 ans, riche négociant installé à Marseille.
  • Pierre-Jean, 30 ans, détenu au bagne de Toulon sous le matricule 2224.
  • Romain, vieux forçat, compagnon de chaîne de Pierre-Jean.
  • Jeanne Renaud, mère de Pierre-Jean, décédée.
  • Mme Bernardon, vieille mère du négociant, autrefois secourue par Pierre-Jean.

Éditions[modifier | modifier le code]

Éditions du texte de Jules Verne :

  • Olivier Dumas, in Jules Verne. La Manufacture. 1988.
  • Le Cherche-Midi éditeur, in San Carlos et autres récits inédits. 1993.
  • Contes et nouvelles de Jules Verne. Éditions Ouest-France. 2000.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thierry Duc. La re-naissance de Jean Morenas. Bulletin de la Société Jules Verne 88. 1988.
  • Jacques Davy. Introduction et notes. in San Carlos et autres récits inédits. Le Cherche-Midi. 1993.
  • Samuel Sadaune. Pierre-Jean dédoublé. in Contes et nouvelles de Jules Verne. Éditions Ouest-France. 2000.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Olivier Dumas en 1988, puis Jacques Davy en 1993, penchent fortement pour cette datation. Ce dernier fait d'ailleurs remarquer, dans l'édition du Cherche-Midi, que le navire qui ramène M. Dubourg d'Amérique au début de la pièce Les Châteaux en Californie (parue en 1852) se nomme le "Cérès", et que c'est le même qui emporte Pierre-Jean, à la fin de la nouvelle, vers le Nouveau Monde.