Phonogramme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la linguistique
Cet article est une ébauche concernant la linguistique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Un phonogramme est un caractère écrit qui, contrairement aux morphogrammes, idéogrammes et logogrammes, est la transcription arbitraire d'un son. À ne pas confondre avec le terme phonogramme[1] utilisé dans l'industrie musicale pour désigner tout support permettant la fixation et/ou la reproduction du son (notamment les disques, cassettes et les bandes, par tous moyens inventés ou à inventer, qu'ils soient réalisés par des procédés mécaniques, magnétiques, acoustiques, numériques, optiques ou autres).

Pour revenir au domaine de la linguistique, par exemple, la lettre a est un phonogramme parce qu'elle note le son [a]. En revanche, x n'est pas toujours un phonogramme : dans les animaux, il ne note pas un son mais le morphème du pluriel.

Les liaisons peuvent phonographiser pour partie les morphogrammes : on entend par exemple le x ([z]) dans les animaux et les hommes, [lezanimozelezɔm].

Arbitraire de la relation son/signe écrit[modifier | modifier le code]

Les idéogrammes contiennent dans leur forme une partie du sens du mot qu'ils servent à transcrire. Bien qu'arbitraire, le signe est construit en lui-même selon le sens. Le phonogramme, lui, n'a pas un tel rapport au sens : il sert à transcrire un son quel que soit le sens auquel renverra ce son. Ainsi, en français, le phonogramme a peut avoir divers sens : c'est le verbe avoir (il a), mais c'est aussi la marque du futur dans il mangera.


Nina Catach a beaucoup étudié les rapports entre l'orthographe, la phonographie et la morphographie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.wipo.int/treaties/fr/ip/wppt/trtdocs_wo034.html